Catégorie : Echappées belles

bain de nature

Cévennes

Cévennes

the summer of Love

L’amour du beau, l’amour de la nature, le bonheur d’être avec les gens qu’on aime….Summer of Love.

Je vous ai fait baver cet été avec mes photos de vacances, c’était pour mieux vous donner envie de ce trésor de France. En voilà un petit condensé pour votre future destination préparer.

Sur la route petit arrêt pique nique à Gaillac, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller photographier….c’est une bonne maladie, plaisir infini.

Cévennes, pays nature, région protégée, milieu préservé. Eté passé au coeur de 20 hectares de châtaigniers, vue à couper le souffle, nous y avons été merveilleusement accueillis, parfaitement accompagnés et conseillés tout au long du séjour par un individu du cru, revenu aux racines, pour partager l’amour de sa région, et nous faire passer des vacances de rêve.

Côté ambiance, le mieux si vous le pouvez c’est un vieux Mas et des copains!

Quelques jours au coeur du parc  des Cévennes c’est se mettre à l’heure cévenole, pour ma part couché tôt et levé avec le soleil pour profiter de la magie du moment chaque jour renouvelé. C’est se fondre dans le végétal, vert et varié, enfiler ses chaussures de rando pour aller voir toujours plus haut et jouir aux premières heures du jour de paysages qui n’appartiennent qu’à ceux qui se donnent la peine.

Notre QG, Lasalle dans le Gard, petit village au marché hebdomadaire, qui n’a de commerces pas plus que nécessaire, et qui draine chaque été, une faune ici rebaptisée : Les indiens. Nous voilà devenus soixante-huitards, ambiance hippie land sur les trottoirs. Pas la peine de vous presser, ce n’est pas l’endroit, vous pouvez en être assurés.

Je ne vais pas m’étaler, je vais surtout vous donner les adresses à ne surtout pas louper et les activités que nous avons appréciées.

♥A ne pas louper, faire un tour chez Jeremy, l’anglais qui a voulu changé de vie. Au pire prendre un café, au mieux y séjourner, en yourte ou en chambre, vous serez comblés par la vue mais attention, les places sont comptées. Toilettes sèches et panneaux solaires pour une vie au grand air.

 

♥Se baigner en rivière près de L’Estréchure, sauter des rochers, rigolades assurées.

 

♥Prendre le train à vapeur, St Jean du Gard-Anduze, aux premières heures pour éviter la foule et profiter de paysages qui font rêver, visiter Anduze, prendre un verre et rentrer à toute vapeur.

♥Découvrir Soudorgues, 200âmes à tout casser, voir sa petite boutique de produits made in Cévennes, se faire une bonne randonnée et s’arrêter déjeuner à « La Balade Gourmande »…Réservez, c’est toujours bondé!

♥Se baigner dans les gorges de la Vis les jours de faibles affluences et monter découvrir les plateaux du Larzac…aridité, pays déserté.

Nous n’avons pas poussé jusqu’en Vallée française, peuplée de gens qui ont choisi de vivre autrement, mais il semble que cet eldorado, soit un pays enchanteur. Nous voilà obligés de revenir,

Enfin et surtout merci à l’individu du cru: Luc (Luc du Cru…c’est un bon moyen mnémotechnique), pour tous ses bons plans rando, marchés, resto, location de maison…vous pouvez tout lui demander, il se pliera en 4 pour vous combler.

Luc  0615415646 cvnlocationsaisonniere@gmail.com

Je vous assure je n’ai rien à y gagner, que le plaisir de vous faire découvrir et lui peut être de travailler…

Bel (prochain) été ! ♥

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles   (Il n'y a pas encore de vote)
Loading...

Béhuard

Béhuard

 

 

Petite île au milieu de la Loire, laissez moi vous conter Béhuard (49) qui navigue dans mes souvenirs d’enfance, c’est le bonheur quand on y pense. Quand on était gamin, on partait le dimanche matin, une fois l’année, on partait par la vallée, et on laissait Denée. On traversait le Louet à gué, on allait tous presque endimanchés en suivant Monsieur le curé, pour célébrer Marie qui sur l’ile avait son nid. C’était début septembre, on profitait de la Loire et de ses couleurs tendres, le pique nique sous le bras, on prenait le déjeuner là bas. On passait par Mantelon, mon dieu que c’était bon, ces beaux paysages à l’allure à moitié sauvage, qu’au fil des années je retrouve toujours avec un sourire sur le visage.

Ci-dessous Photo by Patrick Blanvillain, collègue de primaire, amoureux de la nature, du vintage et de la terre… où il est né, entre le Louet et la Loire faut y naitre pour y croire, faut aussi des yeux pour le voir et admirer les paysages jusqu’aux dernières lueurs du soir. Je vous invite à visiter ses pages de Photographe où vous découvrirez notre belle région, l’Anjou, vous y prendrez surement goût, parce que c’est une magnifique région ..un point c’est tout. C’est surement pourquoi ce gars du coin est poussé du lit chaque matin pour faire de la photo toujours avec entrain.

On traversait la Loire via le grand pont métallique, sous tes pas t’entends l’acier qui fait clic, puis on arrivait par le petit sentier dont la rive est bordée, jusqu’à atteindre l’église sur son rocher. Elle vit le jour en 1469, grâce à Louis XI qui échappé d’une noyade sur la Charente décide d’ériger une chapelle en reconnaissance à Marie. C’est toujours un pur plaisir que d’entendre la cloche de la Paix retentir, venez y à midi vous serez conquis.

Si vous avez trop chaud, glissez vous au frais dans le petit bistrot, le café de place où l’on vous trouvera toujours un peu de place et si vous avez un petit creux, continuez votre chemin juste un peu, vers le bout de l’ile où tout est plus tranquille et arrêtez vous à la guinguette, vous allez voir ce n’est pas l’endroit pour faire bronzette mais pour déguster un bon sandre au beurre blanc …..et alors soudain se fige le temps.

 

Si vous y êtes déjà venus, je suis sure que vous êtes tombés des nues, sous le charme de ce village  qui s’embellit au fil des âges.♥

 

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles   (Il n'y a pas encore de vote)
Loading...