Catégorie : Echappées belles

bain de nature

Shooting photos

Shooting photos

A découvert avec Karin Legros,

la Déesse de la photo

 

Suis entrée en contact avec Karin alors que j’étais à San Francisco, je voulais lui « piquer » ses photos pour illustrer mes propos dans « Femme sauvage » (depuis retirées pour des raisons xyz).

Mon homme ne sachant pas quoi m’offrir Noël dernier, je lui lance une idée comme un défi à moi même…J’aimerais bien un shooting avec Karin Legros, ni une ni deux je le sauvais des eaux, et me voilà avec mon « fichu » cadeau.

Heureuse, parce que j’adore les shootings de Karin, pourtant un peu mal à l’aise, parce que moi je suis toujours derrière « the camera », ne sachant que faire de ce bout de bonheur que j’avais réclamé avec ferveur. J’ai donc laissé trainer et ce n’est que l’automne passé, que je me suis dit « ma belle va falloir te lancer! ».

Il me fallait donc une thématique, elle est arrivée toute seule sous mon nez….Explorer ma Féminité.

J’ai un côté « bourrin », un brin masculin, je ne suis pas la reine de la délicatesse et encore moins une princesse, me viens donc l’envie de faire comme un pied nez à ces idées dont je suis imprégnée. Retrouver via la séance, sensualité et féminin sacré, pour contrebalancer cette image de moi peut être un peu biaisée. Un mood board plus tard (planche d’ambiance créée via Pinterest), nous étions en accord pour faire de moi, la star (bah oui ça rime!).

Je suis arrivée avec ma valise de fringues, choisir c’est compliqué et ça m’a valu un air désespéré. Karin : »heu la valise dans les dunes ça va pas être possible »; Moi: « Mais si, mais si… » et on y est arrivées.

Quinqua mais ça se voit pas, elle a un côté roots que j’aime bien, féminine mais pas trop, masculine juste ce qu’il faut, elle te met toute suite bien dans tes baskets, te détend en 2 ou 3 coups de « T’inquiète! ». Son truc c’est de te faire lâcher, de se faire oublier, de trouver l’endroit qui te correspondra et de te dire « fais pas ci, fais pas ça, vas y mets toi là, enfile ça, baisse ton bras, redresse toi!  » …et c’est ce qui donne le résultat!

Karin, je tiens à te remercier, pour cet oeil que tu as, si bien affuté, d’avoir mis en avant ma diversité, toutes les faces de ma féminité, de mon côté biker à mon monde de douceur (il existe!), avec pour toile de fond une lumière qui joua en ma faveur. J’ai l’impression d’avoir embrassé le monde entier, comme si en un éclair j’avais voyagé au pays de mon intimité. Merci encore d’avoir réconcilié la pudeur de mon féminin et la force de mon masculin, dans ce merveilleux dessein…m’aimer.

Merci Ma Boss préférée♥…en fait, fallait juste OSER.

 

PS: J invite toutes les femmes à se faire ce cadeau et tous les hommes à offrir ce moment à leur moitié. C est thérapeutique, ça réconcilie avec une part de soi même, un moment magique. Nous les femmes avec nos complexes, toujours trop cela ou pas assez ceci, ça posera comme un pansement sur vos yeux et ça mettra des étoiles dans les vôtres, messieurs….
Merci mon homme♥

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

L’ancrage

L’ancrage

On a besoin des arbres pour s’enraciner
On a besoin des arbres pour mieux s’élever

Le soleil a mis des diamants sous mes pas ce matin
La lumière dans les bois à mis de l’or par endroits
Les fougères enlacées de leurs couleurs ont le sol embrasé
Pourtant la sève des pins coulait chagrin
Le chêne majestueux avec ses grands bras vers l’au delà me faisait comme un adieu
Et pourtant, dans ce firmament, les araignées tissaient leur toile inlassablement

Je vous fais ce cadeau du jour, celui que la nature m’a offert avec amour
Ces bois près de ma rue bientôt ne seront plus
Alors qu’ils étaient classés bientôt ils seront rasés
Pour laisser place au béton, et voir fleurir quelques maisons
Mais il n’est encore pas trop tard, pour garder encore un peu d’espoir

 

https://acrecestas.wordpress.com/6-les-projets-de-la-mun…/…/

Il y a du thym, de la bruyère,
et des bois de pin
Rien de bien malin
Ne le laissez pas devenir le bois d’avant.

PS: Le bois Davant ref: Père @SophieDavant, si quelqu’un la connait, dites lui svp de se manifester, pour peut être ces bois sauver.

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Cévennes

Cévennes

the summer of Love

L’amour du beau, l’amour de la nature, le bonheur d’être avec les gens qu’on aime….Summer of Love.

Je vous ai fait baver cet été avec mes photos de vacances, c’était pour mieux vous donner envie de ce trésor de France. En voilà un petit condensé pour votre future destination préparer.

Sur la route petit arrêt pique nique à Gaillac, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller photographier….c’est une bonne maladie, plaisir infini.

Cévennes, pays nature, région protégée, milieu préservé. Eté passé au coeur de 20 hectares de châtaigniers, vue à couper le souffle, nous y avons été merveilleusement accueillis, parfaitement accompagnés et conseillés tout au long du séjour par un individu du cru, revenu aux racines, pour partager l’amour de sa région, et nous faire passer des vacances de rêve.

Côté ambiance, le mieux si vous le pouvez c’est un vieux Mas et des copains!

Quelques jours au coeur du parc  des Cévennes c’est se mettre à l’heure cévenole, pour ma part couché tôt et levé avec le soleil pour profiter de la magie du moment chaque jour renouvelé. C’est se fondre dans le végétal, vert et varié, enfiler ses chaussures de rando pour aller voir toujours plus haut et jouir aux premières heures du jour de paysages qui n’appartiennent qu’à ceux qui se donnent la peine.

Notre QG, Lasalle dans le Gard, petit village au marché hebdomadaire, qui n’a de commerces pas plus que nécessaire, et qui draine chaque été, une faune ici rebaptisée : Les indiens. Nous voilà devenus soixante-huitards, ambiance hippie land sur les trottoirs. Pas la peine de vous presser, ce n’est pas l’endroit, vous pouvez en être assurés.

Je ne vais pas m’étaler, je vais surtout vous donner les adresses à ne surtout pas louper et les activités que nous avons appréciées.

♥A ne pas louper, faire un tour chez Jeremy, l’anglais qui a voulu changé de vie. Au pire prendre un café, au mieux y séjourner, en yourte ou en chambre, vous serez comblés par la vue mais attention, les places sont comptées. Toilettes sèches et panneaux solaires pour une vie au grand air.

 

♥Se baigner en rivière près de L’Estréchure, sauter des rochers, rigolades assurées.

 

♥Prendre le train à vapeur, St Jean du Gard-Anduze, aux premières heures pour éviter la foule et profiter de paysages qui font rêver, visiter Anduze, prendre un verre et rentrer à toute vapeur.

♥Découvrir Soudorgues, 200âmes à tout casser, voir sa petite boutique de produits made in Cévennes, se faire une bonne randonnée et s’arrêter déjeuner à « La Balade Gourmande »…Réservez, c’est toujours bondé!

♥Se baigner dans les gorges de la Vis les jours de faibles affluences et monter découvrir les plateaux du Larzac…aridité, pays déserté.

Nous n’avons pas poussé jusqu’en Vallée française, peuplée de gens qui ont choisi de vivre autrement, mais il semble que cet eldorado, soit un pays enchanteur. Nous voilà obligés de revenir,

Enfin et surtout merci à l’individu du cru: Luc (Luc du Cru…c’est un bon moyen mnémotechnique), pour tous ses bons plans rando, marchés, resto, location de maison…vous pouvez tout lui demander, il se pliera en 4 pour vous combler.

Luc  0615415646 cvnlocationsaisonniere@gmail.com

Je vous assure je n’ai rien à y gagner, que le plaisir de vous faire découvrir et lui peut être de travailler…

Bel (prochain) été ! ♥

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Destination Le Touquet Paris Plage

Destination Le Touquet Paris Plage

3 nuits dans le nord

Je n’avais jamais été au delà d’Honfleur…c’est chose faite ou comment profiter d’une « escapade » de 900kms pour visiter un bout de la Haute Normandie et du Pas de Calais.

Nous avons quitté l’autoroute pour déjeuner à la Flotille aux bords des célèbres falaises d’Etretat que nous avons découvertes sous la pluie… « singing in the rain ». Pause repas agrémentée de moules frites of course, devant l’âtre immense de la cheminée qui crépite pour faire cuire de bonnes grillades par ce temps breton…réconfort!

Puis avons longé la côte jusqu’à Dieppe où je voulais faire étape pour absolument découvrir l’enseigne Gris D’oranger, une nana qui comme moi relooke les meubles mais avec des peintures à la craie de la marque anglaise Annie Sloan (pour ne pas lui faire de pub!). Accueil chaleureux, lieu plein de charme, où se mêlent meubles chinés, relookés et autres belles trouvailles…Joie!

C’est en continuant notre route vers le nord que nous avons découvert les merveilleux paysages de la Baie de Somme et son petit bijou nommé Le Crotoy, avant d’atteindre le fameux Le Touquet Paris Plage…Emerveillement!

 

Le Touquet porte bien son nom, lieu à forte concentration parisienne, où le citadin vient chercher ici, son grain de sable, sa bouffée d’iode et son air de vacances…Bonheur!

Repartir à peine 72h plus tard, en passant par Rouen, sans oublier d’aller se sustenter au pied de la cathédrale, chez Dame Cakes, petit cocon gourmand, où des mets délicieux vous sont servis dans une vaisselle raffinée…anglaise et avec le sourire….Délice!

 

Petite étape à mi chemin chez Colette pour couper les kilomètres et dormir dans la belle région du Perche à St Fulgent des Ormes. Accueil paysan où sérénité rime avec respect de l’environnement et une conscience élevée que le monde doit changer. Une nuit parfaite dans de vieux draps tissés en coton, toilettes sèches, murs en chanvre, tomette de la région, poules, moutons et potager pour mieux nous régaler. Découverte de Bellême et tomber sous le charme de La Perrière, ex fief de Chantal Thomass. Comme quoi on peut vendre des petites culottes à l’international et venir se perdre au fin fond du Perche …Charme!

 

Prendre un copieux petit déjeuner avec des confitures et du pain faits maison (Merci Colette!), reprendre la route, déjeuner dans un resto ouvrier à Yvre l’Eveque, à deux pas du Mans….rillettes aux rendez-vous avec les champignons à la grecque de mon enfance et rentrer à la maison avec l’immense satisfaction d’avoir tant vadrouillé.

Je vous souhaite de vous régaler de ces délicieux paysages….Bon Appétit!!

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

3 jours à Rabat

3 jours à Rabat

Un petit tour à Rabat et puis s’en va.

On avait choisi la Maison du Bonheur traduction littérale de Riad Dar Nawfal, c’était de très bon augure. On remercie encore chaleureusement Abdallah, Zora et Ismaël pour leur accueil de rêve et ces quelques heures qui furent une trêve. Une adresse que je vous recommande en toute tranquillité en plein coeur de La Médina de Salé, dont les souks sont parmi les plus authentiques et les plus anciens du Maroc…n’est ce pas fantastique?! Et si jamais vous vouliez manger tout en étant vraiment dépaysé, allez donc à Rabat chez Dar Naji (pas de site web, c’est pas la peine…le téléphone arabe marche parfaitement), vous serez assurément bien servis, on vous y accueille en vous lavant les mains, dieu que ça fait du bien et quand vous les quittez ils vous offrent quelques gouttes de fleur d’oranger qui vous embaument les paumes pour le reste de la journée.

Parfois il faut savoir se taire car les photos ont plus de puissance que les mots…

Bon Voyage

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si vous avez des questions, si je peux, j’y réponds…

Choukran les jeunes mariés!♥

 

PS: Les poignées de porte en forme de ciseaux pour ne pas couper l’amitié et autres croyances magiques marocaines

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Béhuard

Béhuard

 

 

Petite île au milieu de la Loire, laissez moi vous conter Béhuard (49) qui navigue dans mes souvenirs d’enfance, c’est le bonheur quand on y pense. Quand on était gamin, on partait le dimanche matin, une fois l’année, on partait par la vallée, et on laissait Denée. On traversait le Louet à gué, on allait tous presque endimanchés en suivant Monsieur le curé, pour célébrer Marie qui sur l’ile avait son nid. C’était début septembre, on profitait de la Loire et de ses couleurs tendres, le pique nique sous le bras, on prenait le déjeuner là bas. On passait par Mantelon, mon dieu que c’était bon, ces beaux paysages à l’allure à moitié sauvage, qu’au fil des années je retrouve toujours avec un sourire sur le visage.

Ci-dessous Photo by Patrick Blanvillain, collègue de primaire, amoureux de la nature, du vintage et de la terre… où il est né, entre le Louet et la Loire faut y naitre pour y croire, faut aussi des yeux pour le voir et admirer les paysages jusqu’aux dernières lueurs du soir. Je vous invite à visiter ses pages de Photographe où vous découvrirez notre belle région, l’Anjou, vous y prendrez surement goût, parce que c’est une magnifique région ..un point c’est tout. C’est surement pourquoi ce gars du coin est poussé du lit chaque matin pour faire de la photo toujours avec entrain.

On traversait la Loire via le grand pont métallique, sous tes pas t’entends l’acier qui fait clic, puis on arrivait par le petit sentier dont la rive est bordée, jusqu’à atteindre l’église sur son rocher. Elle vit le jour en 1469, grâce à Louis XI qui échappé d’une noyade sur la Charente décide d’ériger une chapelle en reconnaissance à Marie. C’est toujours un pur plaisir que d’entendre la cloche de la Paix retentir, venez y à midi vous serez conquis.

Si vous avez trop chaud, glissez vous au frais dans le petit bistrot, le café de place où l’on vous trouvera toujours un peu de place et si vous avez un petit creux, continuez votre chemin juste un peu, vers le bout de l’ile où tout est plus tranquille et arrêtez vous à la guinguette, vous allez voir ce n’est pas l’endroit pour faire bronzette mais pour déguster un bon sandre au beurre blanc …..et alors soudain se fige le temps.

 

Si vous y êtes déjà venus, je suis sure que vous êtes tombés des nues, sous le charme de ce village  qui s’embellit au fil des âges.♥

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?