Catégorie : Green Attitude

Respect de soi et de son environnement.

Tawashi

Tawashi

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal,

mais par ceux qui les regardent sans rien faire.

Albert Einstein

Dans la série « j’arrête de le dire, je le fais », je continue avec nos fameuses éponges utilisées quotidiennement pour la vaisselle ou autres travaux ménagers.

J’ai acheté récemment en grande surface (damned!) un lot d’éponges rose-bleue-verte, c’est très joli, c’est même pratique pour ne pas s’emmêler les pinceaux, sauf que lorsque je les utilise et que je les essors…j’obtiens un magnifique jus coloré, ce qui me pose question et problème. J’en viens donc à me dire qu’il faut trouver une solution car ce magnifique jus ne présage, selon moi, rien de bon.

Je cours donc de ce pas découvrir un tuto de TAWASHI, la fameuse éponge japonaise, un DIY ultra simple à réaliser et qui permet un judicieux recyclage, pour lequel il vous suffit juste de quelques outils:

Une planche en bois, quelques pointes, un marteau, des ciseaux, un crayon, une règle et un bon vieux t-shirt à manches longues de votre placard ou faites comme moi allez donc vous servir dans celui de votre mari :). Pour être équitable j’en ai pris un des miens en matière synthétique et un des siens en coton…et je vous recommande de très loin le coton ou toute bonne matière naturelle!

Je pense que l’on trouve suffisamment de tutos très bien faits sur la toile pour ne pas en faire un x ième, je vous laisse donc découvrir celui dont je me suis inspirée sur le blog de Meli Coop, qui vous offre d’excellentes idées.

Me voilà donc embarquée à planter des clous et à bâtir mon métier à tisser « spécial Tawashi ». A savoir que pour les passionnées de crochet, il existe des Tawashis réalisables juste par et pour vous et je vous recommande de ce pas l’exemple des réalisations d’Aiguilles et Papilles.

De mon côté, une fois mes clous plantés, je découpe les manches de mon t-shirt en 10 bandes de 3cm de large et me voilà partie à « tricoter ».

Tentative n°1: Tawashi synthétique

 

Tentative n°2 : Tawashi tout coton

Après les avoir testés, j’abandonne le synthétique qui ne fait que plucher dans l’évier et je vous invite à fabriquer votre TAWASHI en coton tout à fait pratique pour la vaisselle.

Je pense que ça pourrait même me donner une idée de thématique d’atelier, non?

Qu’est ce que vous en pensez? Si je vous découpe les planches, vous venez planter des clous?

En attendant si vous aimez l’idée, n’oubliez pas de « liker » et surtout d’essayer ou peut être avez-vous d’autres alternatives à proposer?!

J’en profite pour vous annoncer ma prochaine croisade: Remplacer le papier aluminium et le film alimentaire…

有り難い Merci ♥

 

 

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles   (Il n'y a pas encore de vote)
Loading...

Nettoyer au Naturel

Nettoyer au Naturel

Dans la série « j’arrête de le dire, je le fais », je traque le produit bien chimique pour laisser entrer des solutions de plus en plus NA-TU-RELLES pour prendre soin de mon home sweet home!

Ici il est surtout question de vous faire découvrir un mélange maison pour nettoyer et assainir tout ce qui vous passe sous la main, avec des produits moins nocifs et français, Cocorico!!! Qui peut le plus peut le moins, n’est ce pas?

Comme je suis convaincue que c’est grâce à la petite goutte d’eau que chacun apporte que les choses finiront par changer, j’essaie de contribuer quotidiennement, à mon échelle, à changer les mauvaises habitudes et à trouver des solutions plus respectueuses de l’environnement et de l’être humain.

Je ne suis pas du genre à faire de la publicité et contrairement à ce que vous pourriez croire, non je ne suis pas sponsorisée par la marque Briochin, qui fleure bon la Bretagne mais à l’allure où ça va, ça ne devrait pas tarder, parce qu’ils prennent de plus en plus de place dans mes placards depuis quelques années. J’ai déjà craqué pour le  la lessive au savon noir depuis belle lurette, ce savon naturel à base d’huile d’olive et de cendre de bois d’olivier est un trésor dont on ne peut se passer et qui sert à récurer la maison du sol au plafond et traque les pucerons et compagnie dans le jardin (ici pour la recette)! Vous trouverez même une version cosmétique  qui donnera surement lieu à un prochain article au parfum du Maghreb.

J’utilise aussi tous les jours leur super liquide vaisselle-savon-pour-les-mains à base d’algues marines et savon noir (encore!) sans solvant sans colorant, le traditionnel bicarbonate de soude pour désodoriser le frigo et détacher mes fonds de plats, le vinaigre blanc pour nettoyer les vitres et détartrer…bref de quoi « sauver » la bonne ménagère qui sommeille en moi et qui commence à s’éveiller.

Plus d’un siècle d’ancienneté pour cette marque à laquelle j’adhère. Je suis une grande fan de leurs « produits de grand mère », du côté rétro de leurs packagings, de toutes leurs bonnes astuces qui se trouvent au dos des produits, et sur ce je vous invite à aller découvrir leur site, c’est une mine de conseils précieux et judicieux (vous pouvez télécharger leur carnet de ménage tout en bas de leur page 😉 ). Par ailleurs cette marque qui a le soucis de l’environnement, se veut Ecocert c’est à dire qu’elle s’engage à Protéger notre planète et ses ressources, Protéger et informer le consommateur, Réduire les rejets et les déchets inutiles, et par ailleurs elle fait appel à notre bon sens, alors pourquoi se priver du made in France?!

Pour en revenir à l’origine de cet article, disons que j’avais un problème de mauvaises odeurs dans les wc (bah oui ça arrive!), incapable de me résoudre à balancer un bon produit industriel, je tombe alors nez à nez avec une recette qui devrait faire mon notre affaire.

Dans une bouteille spray, mélanger 1 litre d’eau chaude, 1 verre de vinaigre blanc, 1 cuillère à soupe de cristaux de soude, et 3 de savon noir liquide. J’ai agrémenté ma bouteille d’une cuillère à café d’huile essentielle d’arbre à thé purifiant mais vous pouvez varier les fragrances et l’effet souhaité avec de la lavande, du Pin sylvestre, ou du citronnier, ou tout ce qu’il vous fera plaisir de respirer, vous voilà armé d’une recette pour nettoyer et assainir les sols, les lavabos, les carrelages….et jusqu’à la cuvette des toilettes!

Produit testé et approuvé, n’hésitez pas à me faire part de votre expérience

si vous avez essayé cette combinaison et n’oubliez pas de « liker » si vous appréciez ces astuces maison♥

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles   (Il n'y a pas encore de vote)
Loading...

Bee strong

Bee strong

Connaissez-vous l’Apithérapie? Non?!! alors il est l’or de se réveiller…

C’est l’Automne, avec ses changements de températures, le retour de l’humidité et pour faire face à toute forme d’infection et participer à votre bien être, je vous convie à tester l’Apithérapie et l’happythérapie aussi :).

Comment ne pas être sensible au travail de ces jolies demoiselles? comment rester indifférent devant ces petits insectes qui mettent tant d’ardeur à produire ce précieux nectar dont la couleur navigue entre l’ambre et l’or? Se délecter des produits de la ruche, c’est faire entrer en soi la nature, c’est participer à notre équilibre, se mettre en harmonie avec ce qui nous entoure.

Déjà à 5 ans ma meilleure amie c’était Maya L’abeille, et encore aujourd’hui j’ai une amie qui se fait appeler la Bee, ces charmantes petites bêtes font partie de mon univers depuis bien longtemps….juste pour le meilleur.

Je suis depuis des années une grande consommatrice de nombreux produits de la ruche, miel, pollen, rayons, alcoolat de propolis, gelée royale à l’occasion,  bref tous ces produits et leurs dérivés m’appellent, convaincue que cette mine d’or naturelle ne peut qu’être une source de pur bonheur pour mon organisme qui les réclame « à cri et à cœur »,… bref suis « Bee addict ».

Je n’utilise plus de sucre blanc raffiné depuis, je ne sais même plus, le miel l’a remplacé dans mon thé, mon yaourt et même parfois dans mes gâteaux ou sur mes tartes, c’est un produit du quotidien. Antibactérien, anti-inflammatoire, antioxydants, anti-anémique, anti-toxique, antiseptique, antibiotique, digestive, régénératrice, ré-équilibrante, reminéralisante et anti-stress…Qui dit mieux? Voyez vous une bonne raison de vous en passer?

Chacun en son genre (châtaigner, lavande, tournesol, bourdaine…et autres trésors) présente des vertus qui lui sont propres. Antiseptique des voies respiratoires, j’ai régulièrement dans mes placards du miel des forêts en provenance des Pyrénées, mais attention le goût est très marqué, idéal avec une infusion de thym quand un rhume pointe le bout de son nez. Le chouchou de la maison reste néanmoins le miel de bourdaine, produit d’Aquitaine, plus pour son parfum subtile que pour ses vertus pourtant intéressantes (laxatif – facilite la digestion gastrique – stimule l’appétit). Le mieux c’est encore de varier les plaisir pour être surs de bénéficier de tout un éventail de bienfaits.

Gamins, notre chère maman nous faisait faire des cures de pollen, beurk!…enfin ça c’était à l’époque, finalement je continue de perpétuer la tradition chaque hiver et au printemps puisque cela renforce le système immunitaire, une cuillère à café par jour le matin au petit déjeuner et le tour est joué.

Les rayons de miel sont un plaisir pour les enfants comme pour les grands, le but étant de mâcher la cire pour en extraire toutes les substances et former une boule de « chewing gum » qu’il vous faudra recracher. Ce produit non transformé est un pur produit, idéal pour la sphère ORL, c’est un cocktail explosif de minéraux et de vitamines.

En excellent cicatrisant il convient d’appliquer du miel sur les plaies pour faciliter la réparation des chairs. Solution peu onéreuse, l’usage du miel remonte pourtant à l’Antiquité égyptienne qui considérait cette matière sirupeuse comme un bienfait des dieux (rdv sur persee.fr pour un peu plus d’histoire), une tradition millénaire malheureusement délaissée avec l’émergence de l’industrie pharmaceutique.

L’Alcoolat de propolis est à utiliser avec plus de précaution, soyez d’abord assurés de ne pas présenter un terrain allergique, le résultat pourrait être détonnant, le produit étant fort puissant. Je suis tombée dedans pour l’utiliser en cure et faire un traitement préventif de mon terrain allergique, mais le spectre de la Propolis est beaucoup plus large. Et j’oubliais… attention ça tâche, une jour où la bouteille m’a échappée des mains, j’ai été quitte pour repeindre toute la salle de bain!!!

En usage externe En usage interne
• Plaies de toutes natures et infectées;
• Brûlures, coup de soleil, échauffements, irritations;
• Aphtes, gingivites, ulcérations de la bouche (applications locales pures et bains de bouche), dans ce cas 2 à 3 gouttes pour 1 tasse d’eau tiède
• Ulcérations, escarres, crevasses;
• Rage de dent : pur dans la dent (anesthésique puissant). Mais ne remplace pas le dentiste!
• Eczémas, psoriasis, herpès, acné, piqûre d’insecte (en application locale) ;
• Cors au pied, verrues (enveloppements de propolis maintenus constamment humides) ;Dans le cas des escarres, brûlures, coups de soleil, crevasses et échauffements l’onguent est particulièrement adapté.
• Sphère O.R.L. (angines, laryngites, rhumes de cerveau, trachéites, etc…): 15 à 20 gouttes 4 fois par jour au moins (pure sur la langue, dans du miel, sur un biscuit ou sur un sucre…); pour une utilisation de type gargarisme, on peut également mélanger 80 à 100 gouttes de propolis à 40 g de miel crémeux de préférence et s’en servir à raison d’un quart de cuillère à café fréquemment renouvelée (toutes les 30 minutes)
• Infections urinaires et intestinales: 25 gouttes 6 fois par jour, plutôt avant les repas ;
• Grippes, refroidissements, états fiévreux:
• Les rhumes des foins, asthmes infectieux:
Chroniques : 20 gouttes par jour le matin.
Crise : 20 gouttes toutes les heures jusqu’à cessation des symptômes

Pour le corps je ne jure plus que par les savons à base de propolis, miel et gelée royale made in France (of course!) de chez Essentiel Apiculture que vous pouvez également utiliser, tel que le fait ma grand-mère, pour parfumer une petite pièce, un placard, juste poser sur un coin d’étagère. Vous y trouverez par ailleurs tout un panel de produits cosmétiques et alimentaires à base des produits de la ruche mais aussi tout le matériel nécessaire pour vous lancer dans l’aventure de l’apiculture.

Tant qu’on y est, n’avez vous jamais essayé de vous confectionner un masque pour le visage à base de miel et faire ainsi entrer les vertus de l’or jaune par tous les pores de votre peau :

  • Le miel, associé avec de la cannelle, appliqué en masque sur la peau est réputé pour favoriser la disparition des boutons d’acné et serait utilisé également dans le traitement de l’eczéma.
  • Miel et citron : c’est l’un des masques les plus utilisés. Il sert à nettoyer la peau et régulariser les niveaux d’huiles naturelles. Cette recette est aussi utilisée comme remède contre les infections de la gorge.
  • Miel et avoine : ce masque est un excellent exfoliant. Mélangez un quart d’une tasse d’avoine avec une cuillère à soupe du miel. Vous pouvez ajouter au mélange deux cuillères de yaourt non sucré. Appliquez ce masque sur une peau bien propre et laissez-le agir une quinzaine de minutes sur la peau.
  • Miel et argile : le mélange miel et argile est bénéfique pour toutes types de peaux. Il aide à alimenter la peau et la nettoyer. La quantité d’argile doit être supérieure à celle du miel, ce qui rend l’application de ce masque plus facile.
  • Miel et œufs : pour une peau sèche, une cuillère de miel mélangée à un œuf contribue à humecter la peau déshydratée et desséchée, ce qui permet à la peau de retrouver son éclat.

Je ne saurais trop vous recommander d’acheter local, de vous approvisionner auprès du petit producteur celui qui travaille avec ardeur, sur un petit marché de proximité ou tout du moins de vous assurer de la provenance, ou de vous reposer sur un apiculteur de confiance, pour ne pas vous retrouver avec du miel trafiqué, l’homme dans ses bêtises à l’art d’exceller.

Mais vous savez aussi certainement que ces êtres chers sont menacés par l’activité humaine si peu soucieuse de préserver ces trésors, je vous invite donc de ce pas à continuer vos pérégrinations dans « Regard d’homme » pour une interview en toute sincérité et amitié : « viticulture vs apiculture », 25 ans d’expérience, leur survie n’est qu’ « une affaire de bon sens » …et si on prenait quelques minutes pour y méditer.

Je vous laisse une semaine pour essayer, pour sur vous l’aurez adopté, l’Apithérapie, comme un pied de nez à tous vos soucis.

Soyez Api & surtout prenez soin de vous!

& N’hésitez pas à partager vos propres secrets d’utilisation des produits de la ruche dans les commentaires♥

 

 

Sources :

vidéo Essentiel Apiculture

http://geleeroyale.biz/propolis

http://natureharmonylovers.blogspot.fr

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles   (Il n'y a pas encore de vote)
Loading...

Ouroboros

Ouroboros

Ouroboros signifie littéralement « qui se mord la queue ». Où veux je en venir?

J’ai eu le plaisir de visiter avec 3 classes de 4ème (60 gamins…Challenge!), Ouroboros Farm à Half Moon Bay ET qu’est ce que Ouroboros farm? Une ferme aquaponique, la 3eme plus grande des Etats-Unis, s’il vous plait!

Devant votre mine interrogative, je vous confirme que ce n’est pas un endroit où on élève des poneys dans l’eau! J’avoue qu’avant d’y avoir mis les pieds je n’avais absolument aucune idée de ce que cela pouvait être.

l’Aquaponie est en fait un système qui fonctionne en circuit fermé et qui consiste à élever des poissons qui vont eux même nourrir des plantes cultivées hors sol, dans le cas présent, les plantes sont disposées sur des planches flottantes de polystyrènes. Un éco-système que vous pouvez reproduire chez vous pour faire pousser vos salades en même temps que vous profitez d’un bassin à poissons. Une chaîne qui vous permettrait d’être en auto suffisance alimentaire, avec des produits « bio »…à condition que la nourriture que vous donnez aux poissons ne soit pas bourrée d’ogm!

Ce cycle a le grand avantage de faire pousser les cultures sur une courte période soit environ 6 semaines. Une activité a priori facile à mettre en oeuvre qui vous donne un maximum de rendement et exige peu de votre temps.

Dans un premier temps, avant de passer au stade de la visite des lieux, nous avons été conviés à regarder DEMAIN. Film documentaire français qui nous dévoile tout un tas d’initiatives prises à travers le monde pour améliorer, protéger, sauver la planète et porter un nouveau regard sur l’économie, l’éducation, l’alimentation et l’énergie, des élans plein de promesses pour nos jeunes têtes blondes.

Une source de positivisme, qui pourra faire germer de belles idées voire initiatives, pour agir de façon respectueuse envers Dame Nature. Ces acteurs de DEMAIN n’ont pas eu la patience de regarder le documentaire jusqu’au bout tellement ils sont débordants d’énergie, espérons que la première heure, aura marqué leur mémoire…l’Avenir nous le dira.

Sur ce, je suis ressortie du site avec deux « bunchs » de dandelion ou pissenlit, bien décidée à goûter aux joies de ces produits hors du commun. Les feuilles hors normes, tendres et à l’amertume plus qu’acceptable, mélangées avec quelques jeunes pousses d’épinard m’ont ravie le palais et le foie…voilà ma petite cure dépurative de printemps faite 😉

Avis aux amateurs, Ouroboros propose divers stages dont un qui me fait de l’oeil  » Aquaponic Medicinal herbs » et un autre que vous ne trouverez nul par ailleurs qu’en Californie: « Aquachronic » ou Comment cultiver son Cannabis en aquaponie pour obtenir un pur produit, 2 jours 295$, qui c’est qui s’y colle?

Alors seriez vous prêts DEMAIN à céder à cette nouvelle tendance? A moins que ce ne soit déjà fait….

 

 

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 out of 5)
Loading...

Opération Bikini

Opération Bikini

Nouvel atelier des Non Desperate Housewives: « Detox -Bourguignon »

Après avoir découvert le livre « Nourish » de l’Australienne Lorna Jane, par ailleurs designer d’une ligne de vêtements activewear, avec les beaux jours qui s’annoncent, s’est mise à germer en moi l’idée de tester les différents jus vitaminés proposés au fil des pages, dont les noms font autant envie que le contenu!

Go for « Happiness tonic », « Beauty Tonic », « Metabolism-booster Elixir », « Detox Elixir », »Cleanse Elixir » et quelques unes de nos créations. « Nos » parce que c’est tellement plus fun à plusieurs et je ne me voyais surtout pas boire 5 jus d’affilée!!!


L’une d’entre nous étant en possession d’un Extracteur de jus, il n’y avait plus qu’à !

Le plein de fruits, légumes et autres ingrédients tels pollen, graines de chia, eau de coco, miel, poivre de cayenne, gingembre, racine de curcuma, etc…a été fait consciencieusement la veille au temple du Bio et du tout en vrac : « Rainbow ».

Extracteur vs Centrifugeuse vs Blender

Avantage à l’extracteur qui broie doucement vos aliments, avec le principe d’une vis sans fin qui presse vos fruits et légumes contre les grilles d’un tamis, ce qui permet de séparer la pulpe du jus. Contrairement à la centrifugeuse, l’extracteur ne détruit pas la structure des aliments, vos jus s’oxydent ainsi moins vite, ce qui permet de les conserver plus longtemps et préserver un maximum de vitamines et de nutriments dans vos jus.

La centrifugeuse quant à elle écrase les aliments par l’intermédiaire de la force centrifuge, avec une vitesse de rotation très élevée pour changer les aliments introduits en jus.Les jus à la centrifugeuse résultent d’une séparation de la pulpe et du jus, mais vos aliments ayant leur structure éclatée, vous retrouverez tout de même de la pulpe dans vos jus. La vitesse de rotation étant extrêmement élevée, les aliments subissent une certaine chauffe, ce qui entraîne la destruction des vitamines et nutriments de vos aliments.

Le blender permet également la préparation de jus, et contrairement à l’extracteur de jus, il ne sépare pas la pulpe du jus. Tous les éléments sont mélangés, et vous obtenez un breuvage assez épais, contenant toutes les fibres. Il faut prévoir d’ajouter de l’eau pour obtenir une consistance plus liquide.
On observe une déperdition évidente des vitamines et nutriments due à la rotation élevée des lames de broyage.

Parce que vous avez été sages voici la recette de l’Elixir Détox by Lorna Jane, élément clé de cette « opération Bikini »:

Attention Elixir veut dire un concentré donc vous n’avez pas un grand verre à boire..sinon doublez les doses.

50 g de betterave rouge cuite, 75g de céleri (1/2 branche), 1/4 de tasse de feuilles de persil plat et 1/2 citron…passez le touts à l’extracteur, vous n’avez plu qu’à déguster.

Et pendant ce temps là nous avons cuisiné un Boeuf bourguignon inspiré de la recette ultra simple de Marmiton pour apprendre à notre amie américaine, Jen, la bonne cuisine française.

Ingrédients pour 5:

– 1 kg de pièce à fondue pour bourguignon (2 pounds of beef stew)
– 2 oignons
– 8 carottes
– 1 bouquet garni
– 1 bouteille de vin rouge assez bon (Ici un Bordeaux…bien vu pour faire un Bourguignon!)
– 100 g de beurre
– Sel
– Poivre

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous remarquerez que les françaises ont la tenue réglementaire américaine pour faire la cuisine : Legging, hoody (sweat capuche) et baskets! Je crois qu’on s’est bien intégrées 🙂

Touche finale :  la petite astuce de ma moitié….glisser un carré de chocolat noir dans la cocotte en fonte pendant le mijotage (2h30)…pour le côté suave et féminin dit-il ♥

Sur ce Bon Appétit…vous m’en direz des nouvelles

 

Source:

Nature-vitalite.com

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 out of 5)
Loading...

Run Eco Team

Run Eco Team

Vous vous souvenez (mais si je suis sure que vous avez lu tous les articles précédents!), je vous racontais dans Le règne de la Basket que mon arrivée à San Francisco a été l’occasion de me remettre au jogging après 20 ans d’abstinence? Depuis, en décembre, par l’intermédiaire d’une amie, je tombe sur le groupe Facebook RUN ECO TEAM…et là coup de coeur. Nicolas Lemonnier, nantais, jeune osthéo, a lancé le mouvement 1RUN 1 DECHET le 05 janvier 2016 et quelques mois plus tard c’est plus de 18000 personnes qui surfent la vague RUN ECO à travers le monde.

J’ai donc joint l’utile à l’agréable, je nettoie la planète quand je cours ou quand je marche et c’est toujours aussi déconcertant de voir la quantité de détritus que l’on peut collecter en très peu de temps.

Sur ce, j’ai pris l’initiative d’acheter le tee shirt RUN ECO TEAM pour communiquer sur ce mouvement fort intelligent et faire des émules. Certains te remercient, d’autres te jettent des regards de travers mais ton attitude ce remarque, c’est l’essentiel! Le but étant de semer des graines dans les esprits, reste plus qu’à les faire germer…

Et pour cela Nicolas Lemonnier et ses bras droits (il en a plusieurs, c’est pratique pour ramasser beaucoup de déchets), lance le 12 Mars prochain un mouvement d’ampleur internationale afin qu’un maximum de personnes rejoigne cette belle initiative purement fondée sur le bénévolat, la bonne volonté et le bon sens.

Avec mon beau tee-shirt sous le bras, voilà que Nicolas me demande si je veux bien être ambassadrice pour San Francisco….Soyons fous!

Je vous attends runners and runneuses, hommes, femmes, enfants, en courant ou en marchant…peu importe, l’union fait la force, n’est ce pas?

Rejoignez moi à 10H dans les gradins du terrain de Base ball du Golden Gate Park, nous partirons bras dessus, bras dessous, sac à la main, « chaussés » de gants pour nettoyer, collecter, ramasser. N’oubliez pas le pique nique, ce sera notre belle récompense : déjeuner tous ensemble sous le soleil de Frisco sur la plage ultra propre d’Ocean Beach!

Et si on réalisait le rêve de Nicolas? Un RUN un Waste…on a tous à y gagner.

♥♥♥

Source: Photo à la Une, Merci Thomas Pesquet !

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles   (Il n'y a pas encore de vote)
Loading...

Définitivement GREEN

Définitivement GREEN

Vous vous souvenez, l’autre jour je voulais vous prouver que « vos solutions sont parfois pires que vos problèmes ».

J’en parlais encore ce matin avec deux charmantes demoiselles, s’il vous plait, lisez les étiquettes des cosmétiques (et pas que) que vous achetez! Je vous en remets une couche…Agissez avec sobriété, E-PU-REZ.

Je cherchais il y a peu une crème pour les mains pour ma fille, je me rends donc dans un store que nous connaissons tous bien ici à SF et commence à regarder les produits en rayon. Que vois-je sur la liste des composants? du petrolatum, ça parait mignon vu de loin mais rien que le nom me fait mal aux oreilles. Ni une ni deux, un petit tour sur le web, je vais sur le premier site proposé qui n’est autre que celui d’un scientifique, environnementaliste, qui possède une renommée internationale pour ses 30 années de travail à titre de communicateur et de vulgarisateur scientifique….et la sanction est claire « produit toxique ».

J’ai fini par opter pour un produit qui me semblait de loin le plus naturel, à base d’huile d’amande, de lait et de cire d’abeilles…ahhhhh les abeilles, mes chères bees, mes chères amies (ce sera pour un autre sujet!). A 99,9% naturel, vous noterez qu’il y est aussi précisé que les « fragrances » (parfums) sont naturels et non synthétiques.

Vous pouvez aussi faire vos produits vous même, tel que vous le montre mon amie la Bee, Véronique...c’est encore mieux, c’est ni plus ni moins de la cuisine Mesdames, Messieurs 🙂

Donc par pitié, préservez votre capitale beauté et santé par la même occasion, avec des produits sobrement issus de la nature et non de la pétrochimie! La nature vous le rendra au centuple. Favorisez les huiles végétales, les eaux florales, et misez sur la qualité biologique. J’en profite pour vous présenter une « copine » qui pense comme moi, ça tombe bien!

J’avais eu également la chance de rencontrer lors d’une journée de Mademoiselle Violette, Audrey Bertry créatrice de la marque SYLLEPSE COSMETICS. J’avais apprécié son côté très pro, la pertinence de ses conseils sans vouloir à tout prix te pousser à la consommation. Une enseigne qui si je ne trompe produit ses cosmétiques au coeur des Landes. Soyons solidaires et encourageons ces femmes, qui nous ouvrent les portes d’une nouvelle façon d’agir.

Certains d’entre vous diront que je ne suis ni scientifique ou spécialiste et que je ne sais pas de quoi je parle, il n’empêche, que j’ai n’ai pas l’intention de faire l’autruche. J’ai des convictions, je sais lire, j’ai été une grande allergique, je suis passée aussi par une leucémie aiguë à 19ans, dont j’ai été sauvée in extrémis par un traitement chimique venant des US (Quelle ironie!) pour lequel j’ai servi de cobaye. Ce qui a eu le mérite d’éveiller en moi quelques questions…et j’ai appris chemin faisant que me rapprocher au plus près de la nature, c’est ce que nous avons de mieux à faire.

J’ai eu également la chance dernièrement de croiser la route de Sloan Barnett, dont je me suis mise à lire le livre « Green Goes with everything », écrit en 2008. Bien m’en a pris. Comme c’est un sujet qui me tient à coeur, je me dis qu’on ne s’est pas rencontrées par hasard…à moins que le hasard fasse bien les choses!

Bien dommage qu’il ne soit pas traduit en français mais j’invite toutes celles et ceux qui maitrisent l’anglais à en faire la lecture. Pour la petit histoire Sloan Barnett découvre subitement que son fils âgé alors de 3 ans, en insuffisance respiratoire, souffre d’asthme. Après avoir remonté leur arbre généalogique sur 4 générations, il s’avère qu’il n’y a jamais eu d’asthme dans la famille et que le problème est donc environnemental. Elle découvre donc que l’ennemi n’est pas dehors mais à l’intérieur de nos maisons, dans tous les produits d’entretien pour la maison, pour le corps, dans l’alimentation…partout. Nous sommes cernés!

Elle est allée jusqu’à se faire faire une analyse de sang pour y révéler les substances toxiques. Il s’avère que les résultats dévoilent la présence de pesticides organochlorés à un dosage supérieur à la moyenne, des phtalates (cancérigènes), du triclosan , du PCB  ou pour la version longue : polychlorobiphényles à haute dose comparé à la moyenne et pourtant banni il y a plus de 30 ans!!!

Bref on trinque aujourd’hui pour nos erreurs actuelles et passées qui pour certaines persistent et ont la peau dure. Rien de surprenant de se retrouver avec tout un tas de maladies qui nous semblent parfois tombées du ciel!

Sans vouloir être alarmiste, revenons-en simplement aux astuces de nos grands-mères, vinaigre blanc, citron, bicarbonate, argile, … et j’en passe.

Parce qu’il s’avère également que la toxicité des produits est parfois amplifiée par l’usage que l’on en fait, la chaleur du lave vaisselle, la chaleur de la douche…bref on deviendrait presque notre propre ennemi.

Dis donc Madame Barnett, vous qui parlez un si bon français, je viendrai bien vous interviewer…je suis sûre que vous auriez plein de choses à nous dire. En attendant cette potentielle rencontre, protégez vos enfants et vous bien évidemment.

Moi je vous dis tout ça, je dis rien…c’est vous qui voyez, y en a qu’ont essayé (les produits toxiques), ils ont eu des problèmes!

 

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles   (Il n'y a pas encore de vote)
Loading...

Cosmétique fait maison

Cosmétique fait maison

Je veux dire par là que parfois avec les cosmétiques que vous achetez, si vous ne prenez pas soin de lire les étiquettes, vous pouvez aggraver votre cas plus que vous n’allez le résoudre! Donc effectivement vos solutions peuvent être parfois pires que vos problèmes!

Vous vous souvenez de mon article « Soin de Soi »? Si vous l’avez lu jusqu’au bout (Vous l’avez lu jusqu’au bout n’est ce pas ???), vous vous souvenez aussi que je sollicitais mon amie Véronique Peuchamiel pour une petite démonstration de cosmétique fait maison….Eh bien la voilà la Bee, toutes ailes dehors, entrain de vous dévoiler ses secrets, dont les fondements sont si simples, naturels et à portée de main (et de portefeuille!).

Fini la peau de croco cet hiver, devenez velours!

Likez et commentez, dites nous ce que sont devenus vos pieds!

Pendant ce temps là je pars en reportage pour mon prochain article, pour continuer à vous démontrer que vos solutions sont parfois pires que vos problèmes

…See you soon.

 

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles   (Il n'y a pas encore de vote)
Loading...

Jamais sans ma Cup!

Jamais sans ma Cup!

Ne me dites pas que vous n’avez jamais entendu parler de LA Cup???!!!!

Cette merveilleuse et génialissime création américaine que j’ai découverte il y a 3 ans maintenant par le bouche à oreille et qui a changé ma vie! si si…

C’est l’objet révolutionnaire pour la femme, libérateur, facile à vivre, sans contrainte, écologique, économique, qui rend vos « mois « , vos « lunes « , vos « périodes « , vos « règles « , vos « ourses », vos « ragnagnas » peu importe comment vous les appelez…heu-reux!

C’est « has been » la serviette et le tampon dont vous ne connaissez rien à la composition. Fini avec la cup les femmes qui s’empêchent de vivre quelques jours par mois, fini les  « piscine je peux pas j’ai mes ragnagnas », suis horrifiée d’entendre encore ce genre de chose en 2016!!!

Avec la Cup vous oubliez les contraintes (vous pouvez la garder maximum 12 h) et quand vous l’avez adoptée vous ne pouvez plus vous en passer.

Je ne ferai plus jamais (attention ne jamais dire jamais) marche arrière, car au delà du confort, j’ai bien conscience du geste écologique, je ne produits plus de déchets. Ce merveilleux objet en silicone chirurgical ne demande qu’à être stérilisé après chaque période et hop, le tour est joué. Facile à trouver sur le net ou dans les magasins bio, la Cup existe en deux tailles, pour les mamans et pour les jeunes filles. Elle est fun puisqu’elle se décline de toutes les couleurs de l’arc en ciel et en plus elle ne coute qu’une 20aine d’euros…ce pour plusieurs années (durée de vie de 10 ans).

Je ne dis pas qu’il n’y a pas une petite période d’adaptation qui consiste à savoir comment bien la placer, d’ailleurs trêve de blabla, je laisse en parler, une autre convaincue, une autre Madmoizelle, qui avec beaucoup d’humour vous fait part elle aussi de ses joyeuses convictions en la matière.

Allez Mesdames, libérées, délivrées vous ne regretterez plus jamais!

…et surtout commentez 😉

 

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 votes, moyenne: 1,00 out of 5)
Loading...

Hot Yoga

Hot Yoga

J’ai testé pour vous le HOT YOGA autrement appelé BIKRAM YOGA.  On est arrivées en force, un joli trio de françaises prêtes à en découdre. Pour ce faire nous avons choisi FLUID YOGA, une salle à dimension humaine où l’on vous accueille avec le sourire. Nous n’étions que 5 à la séance dont 1 homme, donc nous avons vraiment pu faire les exercices sous l’oeil de notre coach et non noyées dans la masse.

Il faut savoir que le Hot Yoga est très controversé car dit dangereux, on travaille dans une pièce à plus de 40° et à 40% d’humidité, ce qui peut engendrer chez certains malaises voire risques de malaises cardiaques.

1 ere impression : Je crois que je n’ai jamais autant transpiré de ma vie ! 26 postures à enchainer religieusement au rythme de la voix du coach, la bouteille d’eau à portée de main pour s’hydrater tout du long des 90 minutes de cours. La chaleur procure instantanément une sensation de bien être qui plus est s’il fait froid dehors. On se détend et on gagne en souplesse de façon artificielle grâce à la chaleur (attention au risque de blessure) mais on ressort du cours, zen et rincé, lavé dehors/dedans, comme si par les pores de la  peau nous avions évacué toutes les tentions latentes.

On passe ensuite le reste de la journée à s’hydrater, car le corps réclame, donc usez et abusez de thés, infusions, eaux et jus en tout genre.

A pratiquer en connaissance de cause et surtout écoutez votre corps, n’allez pas au delà de vos limites. Comme c’est très complémentaire des exigences de la course à pied, pour la peine j’y retourne.

Retour d’expériences après 3 séances, soit 1h30 hebdomadaire…j’arrête. Parce que je perds beaucoup plus que les toxines, j’y laisse aussi beaucoup de minéraux et je mets une semaine à remonter la pente tellement mon corps s’enfonce dans l’épuisement. J’ai trouvé la parade pour retrouver le tonus: un bon greens mix à base de chou kale, épinards, spiruline, concombre, gingembre, thé menthe, céleri, pomme et j’en passe, un jus d’étonnant conditionné en petite bouteille à raison d’une par jour pendant 3 jours et vous vous retrouvez avec la forme olympique de Popeye. Bref je crois que je vais me contenter de la version cool Yoga…ce sera mieux pour moi!

Que cela ne vous empêche pas d’essayer, cela reste néanmoins une intéressante découverte…armez vous juste de bananes, et de jus concentrés!!! Alors vous tentez?

 

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles   (Il n'y a pas encore de vote)
Loading...