French touch

French touch

Il était bien mal en point lorsque je l’ai trouvé, je ne pouvais que lui tendre la main, il était seul abandonné en bas des marches d’un escalier. C’était le soir de  thanksgiving, il était pourtant bien tard dans la nuit noire quand j’ai vu ses jolies courbes sans fard. Il était si léger, que bien que je sois à pied, il m’a suffit de l’empoigner pour à la maison le ramener. Comme le veut la tradition, de remercier en cette journée tous les bonheurs des quatre saisons, j’étais bien décidé à offrir un bonheur supplémentaire, à ce simple mobilier qui avait juste besoin qu’on le dépoussière.

Je lui ai fait un bon nettoyage, comme il est d’usage puis j’ai du le décaper, traduisez….des heures à poncer une satanée peinture, qui collait comme de la confiture!!! Bref j’ai fait du mieux que j’ai pu, je lui ai confectionné un gris profond, pour qu’il puisse se faufiler dans n’importe quelle maison. Pour camoufler les défauts, les couleurs sombres c’est ce qu’il faut, et il devint d’un coup de pinceau ainsi plus beau. Un petit bouton en faïence pour égayer cette nouvelle vie qui s’avance et un petit air français, pour celui qui ne quittera jamais les « USA » (pour la rime, en anglais s’il vous plait!).

Aujourd’hui il est bien au chaud à Castro, le quartier où il fait toujours beau!

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *