Le Big One

Le Big One

Avant d’arriver ici, personne n’a jamais entendu parlé du « Big One ». Le truc qui terrorise les enfants, surtout les premiers mois et qui reste malgré tout, tout le temps dans un coin de nos têtes …au cas où.

Le Big One, c’est le prochain GROS tremblement de terre, celui qui est annoncé à venir prochainement …mais quand ?

Rappelez-vous, il y a eu celui de 1906 magnitude 7.8, celui de 1989 magnitude 7.1, j’avais 15 ans et je me rappelle des images vues à la TV, notamment les routes effondrées les unes sur les autres, prenant au piège les véhicules…horreur. Et comme tout cycle qui se respecte, on attend gentiment avec une épée Damoclès au dessus de la tête que la prochaine terreur arrive.

Les enfants sont régulièrement entraînés dans les écoles, ils savent qu’il y a des règles à respecter, comme se protéger sous leur bureau, le maître doit toujours savoir où se trouve ses élèves, avoir une gourde d’eau dans ses affaires, etc. Ils reviennent à la maison avec pour consigne de dormir avec une paire de chaussures sous leur lit au cas où les fenêtres se briseraient, une tenue au cas où cela surviendrait la nuit et de l’eau…toujours avoir un stock d’eau. A défaut de se construire un bunker au fond du jardin, se prémunir du pire.

Vous pouvez même acheter votre kit de survie pour le prochain earth quake. Sur ce lien on prend soin de vous informer que les sismologues prévoient qu’il y a 93% de risque qu’un tremblement de terre de magnitude 6.7 (au moins) arrive avant 2037.

Quand certains achètent leur maison, ils pensent surtout à se mettre hors de portée d’un possible raz de marée…sur les hauteurs. Vous croyez qu’on est assez loin?

D’ailleurs, vous pouvez voir certains de ces panneaux « Tsunami evacuation route », le long de la N°1 quand vous descendez sur Santa Cruz ou ici en ville sur la route qui longe la marina comme pour vous rappeler que le danger rôde.

C’est ça quand tu dors le long de la faille de Saint Andréas, tu ne dors pas tranquille…Tu ne vis pas tout à fait tranquille, t’y penses et puis t’oublies puis t’y penses…

Ce week-end, ma fille de 10ans, alors que nous étions dans le métro: « Maman tu peux me promettre qu’on ne montra plus dans le métro jusqu’à ce qu’on rentre en France ». Impossible de faire cette promesse évidemment, « Pourquoi cette question? ». « Parce que s’il y a un tremblement de terre, le métro c’est vraiment dangereux! …heu où est ce qu’on serait en sécurité? ». « Bon alors, dans la rue je ne crois pas, avec tous ces fils qui pendent partout au dessus de nos têtes, sur une route suspendue ou un pont encore moins, sur la plage pas du tout, dans le Golden Gate parc impossible avec tous ces arbres…bah au beau milieu d’un stade de foot! »

C’est la face cachée du rêve californien, la peur du Big One.

 

 

 

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *