Dame Ortie

Dame Ortie

Graine de Sorcière

Les up and down des températures printanières, et ces dernières semaines assez prenantes ont eu raison de ma vitalité…gros coup de plutch! Pas d’entrain, pas de jus, énergie au niveau zéro MAIS devant cette nature luxuriante, je savais que j’allais trouver LE remède pour rebooster la bête, la femme sauvage entre deux eaux (ni tout à fait morte, ni tout à fait vivante) qui ne demandait qu’à sortir de sa tanière.

Dans notre société où trône la performance, nous (J’ai) avons parfois du mal à admettre nos défaillances physiques, accepter que le corps a besoin de ralentir pour se ressourcer voire se mettre au repos total. Bien souvent ces coups de mou ont des répercussions ultra positives sur le mental, du genre « Je suis trop vieille »,  » je suis bonne à rien », etc, etc… je pense que vous voyez le blues venir.

Qualifiée par ma chère soeur d’hyperactive (que nenni!),  je suis en fait (à mon sens) juste curieuse et enthousiaste de faire des tas de choses. J’ai cependant la fâcheuse tendance à aller au bout de mon énergie, je passe alors par quelques jours OUT avant de revenir en piste jusqu’au prochain effondrement. J’ai donc à apprendre l’équilibre, la modération et l’acceptation de mes limites….ce n’est pas dit que les 50 prochaines années suffisent 🙂 , mais je constate sur mon chemin qu’accueillir ces moments d’épuisement comme un sas de ressourcement et de temps pour soi, sans culpabiliser de ne pas être une Wonder Woman H24,  est un énorme pas vers plus d’indulgence et d’amour en vers soi même.

Par ailleurs je vous rappelle que l’astre Lune n’agit pas que sur la pousse de vos légumes et sur les marées, il est impactant pour nous les femmes puisque nos cycles sont calés sur ses rythmes. La nouvelle lune approchant (Mardi 15 Mai), je prends donc également en considération que j’entre en phase de perturbations (si, si je vous le garantis).

Où mieux que dans la nature puis je trouver une solution harmonieuse à mon état du moment?

Je vous confie un secret (encore..) : Pour me remettre rapidement d’aplomb, ni guronsan, ni red bull en vue juste du NATUREL, gracieusement offert par la terre mère.

Ni une ni deux, j’appelle une sorcière, il faut toujours allier l’utile à l’agréable, puis une amie c’est toujours mieux pour faire causette. Nous allons donc faire cueillette de la précieuse plante aux mille vertus : L’Ortie. Nous voilà parties, bottes aux pieds, de gants armées, avec cagette, sourire et la langue prête à délier ;). Allez faire cueillette un peu loin du bord des routes ou sentiers, pour éviter les pollutions, urines d’animaux et contentez vous de prendre les parties hautes et tendres.

Sorcière

L’ortie foisonne, la tête haute, rarement fleurie, parfois chargée de petites bêtes à ne pas ramasser! On sent que l’alternance de pluie et soleil a joué en la faveur de la végétation que l’on sent toute puissante, l’ortie pique même à travers le gant…Bon sang! Ce n’est pas ça qui va nous empêcher d’avancer et d’accomplir notre mission …réaliser UNE POTION.

Nous voilà rentrées les cagettes pleines, y a plus qu’à rincer, ciseler et mettre le tout dans un grand bocal. Tassez bien l’ensemble et versez dessus de l’eau bouillante pour recouvrir la plante, fermez et laissez infuser pendant une bonne heure. L’eau devient alors verdâtre, se charge en minéraux, en oligoéléments, en vitamines et déborde de chlorophylle.

Buvez plusieurs verres de ce précieux breuvage (pas trop en fin de journée…effet tonique garanti) au goût de …pomme de terre. Vous allez bénéficier de ses vertus diurétiques, dépuratives, reminéralisantes, détoxifiantes, anti-allergique, antibactérienne…et j’en passe tellement la liste est longue!

L’effet positif n’a pas tardé à se faire sentir, dès le lendemain mes poids aux pieds s’étaient envolés, le tout pour trois fois rien mais avec en prime un moment de détente en bonne compagnie.

Dans ma grande bonté (oui la sorcière est bonne  :)), j’ai conservé une partie de ma récolte pour mon cher et tendre qui souhaitait faire un purin d’ortie pour lutter contre les pucerons qui avaient décidé de mettre à mal nos rosiers. Les orties ont donc été mis en mode macération  avant d’en filtrer le jus puis de le pulvériser. Il sera par ailleurs testé comme fertilisant …affaire à suivre! Nous allons voir si le résultat est aussi performant que sur mon manque d’allant!

Mesdames à vos balais,

partez à la conquête de votre bien être,

nourrir votre sang comme le faisaient nos arrières grands ♥

Faites moi plaisir, partagez vos constatations après ingurgité cette généreuse potion 🙂

 

PS: Chaleureuse pensée pour Marie Pénélope Pérès qui dans ces moments nous accompagne parce qu’elle nous a appris, ré-appris, transmis, dépoussiéré nos mémoires, reconnectées à nous même et à la nature souveraine.

 

 

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles   (Il n'y a pas encore de vote)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *