Je suis sorcière

Je suis sorcière

J’ai rendez-vous avec la pleine lune ce soir…

Depuis Samedi elle me parle, me force à ralentir le pas, me fait tomber dans des demi sommeils comateux en plein milieu d’après-midi, comme assommée, je n’ai d’autre choix que de me poser et je sombre incapable de lutter sous le poids de cette fatigue écrasante, accablante. Je sens mon corps fébrile, mes jambes à peine me portent, l’énergie au niveau zéro, je ressens le besoin de laisser aller mon corps à un stand by bien mérité. Cet état fait remonter en surface mes ras-le-bol et mes frustrations que j’exprime avec véhémence, car j’ai du mal à canaliser ce trop plein qui surgit. Je deviens louve et retrouve mon côté sauvage, je délimite mon territoire, merci de ne pas approcher, j’ai besoin d’espace….de liberté. Et je réalise dans une vision claire que ces derniers temps, je me suis mise en cage, d’où ma rage, je me suis enfermée dans mes exigences à faire, je cède aux obligations quotidiennes et j’en oublie d’ETRE celle que je suis au plus profond de moi-même et c’est de ce mépris que naît ma colère.

Alors c’est décidé, je dédie cette journée à n’être que ce que la vie me demande d’être comme prendre ma plume et vous écrire ces quelques mots. Parce que pour une fois j’ai l’envie d’y regarder de plus près et de réaliser pleinement ce qui se trame en mon être, de l’écouter et de l’accepter, d’entendre la bienveillance de ce que mon intuition me dicte, de laisser mon corps bénéficier du repos qu’il réclame haut et fort et de ne pas me culpabiliser de me mettre entre parenthèses.

En ce cycle de la lune rouge, je me déclare aux abonnés absents pour une durée indéterminée, je ne répondrai à aucune exigence que celle demandée par cette harmonie corps/lune, en respect envers la femme que je suis.

C’est en écrivant que je fais le lien avec ma récente lecture de « Sagesse et pouvoirs du cycle féminin » de MP Pérès et SM Leblanc qui relate que toute femme au cours des différentes phases de son cycle incarne un archétype féminin, la vieille femme (ou sorcière), l’Enchanteresse, la mère et la jeune fille. Sorcière, j’avoue je n’aime guère cette part de moi-même, agressive parfois et indomptée souvent mais j’ai compris que je devais apprendre à l’accepter pleinement, à lui faire une place, je dois la laisser venir, lui ouvrir la porte, lui souhaiter la bienvenue et la faire entrer en mon temple pour pouvoir mieux ensuite la regarder partir, en ayant reçu à bras ouverts tout ce qu’elle avait à me dire…jusqu’à sa prochaine visite. Je comprends en cet instant le pouvoir de votre livre « Arrêtez de chercher le bonheur…vous trouverez la plénitude », Nathalie Bridonneau. Comment accepter ce côté sombre me permet d’être en paix, parce qu’il vient faire pendant à mon côté lumineux, en un juste équilibre, parce que je sais que demain je pourrai être à nouveau douce et attentive aux autres si je laisse aujourd’hui la sorcière vivre pleinement en moi et alors au fil du temps j’apprendrais à « habiter » chacune de ces phases avec plus de tempérance. En incarnant toutes mes facettes et en intégrant tout ce qu’elles m’apportent, je me réalise….enfin.

Je souhaite une douce pleine lune à chacune que je dédie spécialement à vos côtés sombres et à la vieille femme qui sommeille en nous.

et vous ? avez vous rendez-vous? En attendant de le savoir, je vais me faire une infusion au framboisier ♥

…merci les plantes de nous aider.

PS: Je finis de vous écrire et je tombe sur ce lien infiniment intéressant, elikia.canalblog.com, j’y retrouve tous mes ressentis du moment, je me sens universelle.

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 votes, moyenne: 5,00 out of 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *