Étiquette : écologie

Opération 0 déchet

Opération 0 déchet

Aude & Coquelic’Od

Je l’ai rencontrée aux Petites Pépites à St André de Cubzac, boutique de créateurs avec une 30aine d’exposants, où Aude effectuait sa permanence.

Ex parisienne devenue girondine, ex punk devenue Pin up tatouée, ex infirmière devenue prof, couturière à ses heures pour qui la danse sert d’exutoire, « Mlle 100millevolts » se laisse dicter sa vie au rythme de ses envies et prend les virages que celle-ci lui impose. Surtout, surtout, ne lui demander pas de se poser, vous la feriez paniquer!

La couture est arrivée par nécessité, d’abord pour faire des costumes puis pour ses robes de pin up (parce que ça coute cher!!!), ce grâce à sa chère maman qui avait eu la bonne idée de lui léguer quelques rudiments. L’écologie par conviction, « J’ai toujours fait attention à éteindre les lumières, chauffer peu « , le reste est arrivé au fil du temps naturellement.

Miss Coquelic’od (son nom de danseuse burlesque) traque le moindre bout de tissu du Relais de Gironde et troque avec les copines de créa couture pour obtenir leurs chutes. Entre ses mains rien ne se perd, le tissu devient collier, lingettes lavables, serviettes de table, sac à cake, essuie tout, sac à vrac, et même papier toilette!! si, si…

En bonne suite logique, la Miss s’est créé un atelier dans une caravane, repeinte en rose…on est girly ou ne l’est pas ?!

Maman de deux enfants, elle utilise TOUT ce qu’elle fabrique au quotidien et les ados adoptent la green attitude par habitude!

Et pendant qu’elle se bat avec ses maladies auto immunes qui lui font régulièrement des croches pieds et l’empêche de gambader, elle se prend à rêver à créer des évènements 100% écolo, car il en faut plus à cette amoureuse  de la vie pour l’empêcher de profiter.

Sa philosophie :  » Allez à l’essentiel, inutile de s’encombrer, faites ce que vous aimez »

Une interview entre deux tasses de thé qui s’est terminée à jouer à Blanc Mangé Coco… attention interdit au – de 18 ans ;).

Merci Aude de ton accueil…vitaminé♥


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Parlons épilation

Parlons épilation

L’Astuce au poil!

Toujours avec l’idée de minimiser mon impact sur l’environnement, après l’astuce de Claire avec ses lingettes « écolonomiques », j’ai le plaisir de vous dévoiler l’astuce de Nelly…testée et adoptée.

Parlons maintenant E-PI-LA-TION! Grand sujet chez nous Mesdames que la traque du poil, même si une certaine tendance veut qu’on laisse tout pousser, je sens que nous ne sommes pas toutes prêtes à adopter ce nouveau mouvement.

J’ai eu ma période rasoir (oui j’ai pu être rasoir mais sur une très courte période ;)) puis suis passée à l’épilateur. Je n’ai jamais tenté la cire chaude puisque j’appréhende d’altérer la circulation sanguine, la cire froide n’a pas été concluante et les crèmes dépilatoires ne m’inspirent… pas du tout.

Bref, arrive lors de mon stage « Pratique de la Médecine de la femme sauvage », Nelly avec ses jambes douces parfaitement épilées qui nous  fait le plaisir de nous dévoiler son secret.

 

Sur ces fameux conseils, je commande donc Epil Douce de Laurence Dumont qui n’est rien d’autre qu’un poignée plastique (idéalement Mesdames, Messieurs les concepteurs faudrait trouver autre chose que ce foutu plastoc) qui s’enfile tel un gant, surmontée d’un disque rose à l’action exfoliante. Il vous suffit d’effectuer sur vos jambes un mouvement rotatif pour que le poil se « dissolve » complètement. Par ailleurs l’action rotative combinée au contact du disque sur la peau crée un gommage qui vous laisse des jambes particulièrement douces.

Comment ça marche?

Chaque disque est réutilisable plusieurs fois et vous recevez avec votre commande plusieurs disques de rechange (5). C’est ultra simple d’utilisation, facile à emporter partout, même pas besoin d’électricité…idéal sur une plage, en vacances à l’autre bout du monde ou jusqu’au milieu de la brousse (tiens, on devrait le proposer aux filles de Koh-Lanta!) puisque l’objet ultra léger tient dans la poche.

L’autre bonne nouvelle, c’est que ma jeune fille de 11ans qui commence à goûter aux joies de la préadolescence est un tantinet complexée par ses jambes et a ainsi trouvé sa solution. Bien entendu il n’était pour moi ni question, vu son jeune âge, d’utiliser cire, crème, épilateur ou je ne sais quoi d’autre et Epil Douce lui a libéré ses belles gambettes. Nous nous sommes juste mises d’accord sur la fréquence d’utilisation, que nous avons convenue à 1 fois par trimestre. Par ailleurs avec cet appareil nul danger à l’horizon, chimique ou électrique.

Laurence Dumont c’est la marque précurseur de l’épilation Bio avec 30 années d’expériences à son actif. Du made in France en Lot et Garonne à Estillac près d’Agen….je vous invite à tester, vous me direz ce que vous en pensez 🙂

Merci ma poulette, frangine de bassine ♥

 

nb: Le produit est commercialisé en grandes et moyennes surfaces ou sur le net…à vous de jouer si vous avez envie d’essayer.

 

 

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Tawashi

Tawashi

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal,

mais par ceux qui les regardent sans rien faire.

Albert Einstein

Dans la série « j’arrête de le dire, je le fais », je continue avec nos fameuses éponges utilisées quotidiennement pour la vaisselle ou autres travaux ménagers.

J’ai acheté récemment en grande surface (damned!) un lot d’éponges rose-bleue-verte, c’est très joli, c’est même pratique pour ne pas s’emmêler les pinceaux, sauf que lorsque je les utilise et que je les essors…j’obtiens un magnifique jus coloré, ce qui me pose question et problème. J’en viens donc à me dire qu’il faut trouver une solution car ce magnifique jus ne présage, selon moi, rien de bon.

Je cours donc de ce pas découvrir un tuto de TAWASHI, la fameuse éponge japonaise, un DIY ultra simple à réaliser et qui permet un judicieux recyclage, pour lequel il vous suffit juste de quelques outils:

Une planche en bois, quelques pointes, un marteau, des ciseaux, un crayon, une règle et un bon vieux t-shirt à manches longues de votre placard ou faites comme moi allez donc vous servir dans celui de votre mari :). Pour être équitable j’en ai pris un des miens en matière synthétique et un des siens en coton…et je vous recommande de très loin le coton ou toute bonne matière naturelle!

Je pense que l’on trouve suffisamment de tutos très bien faits sur la toile pour ne pas en faire un x ième, je vous laisse donc découvrir celui dont je me suis inspirée sur le blog de Meli Coop, qui vous offre d’excellentes idées.

Me voilà donc embarquée à planter des clous et à bâtir mon métier à tisser « spécial Tawashi ». A savoir que pour les passionnées de crochet, il existe des Tawashis réalisables juste par et pour vous et je vous recommande de ce pas l’exemple des réalisations d’Aiguilles et Papilles.

De mon côté, une fois mes clous plantés, je découpe les manches de mon t-shirt en 10 bandes de 3cm de large et me voilà partie à « tricoter ».

Tentative n°1: Tawashi synthétique

 

Tentative n°2 : Tawashi tout coton

Après les avoir testés, j’abandonne le synthétique qui ne fait que plucher dans l’évier et je vous invite à fabriquer votre TAWASHI en coton tout à fait pratique pour la vaisselle.

Je pense que ça pourrait même me donner une idée de thématique d’atelier, non?

Qu’est ce que vous en pensez? Si je vous découpe les planches, vous venez planter des clous?

En attendant si vous aimez l’idée, n’oubliez pas de « liker » et surtout d’essayer ou peut être avez-vous d’autres alternatives à proposer?!

J’en profite pour vous annoncer ma prochaine croisade: Remplacer le papier aluminium et le film alimentaire…

有り難い Merci ♥

 

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Nettoyer au Naturel

Nettoyer au Naturel

Dans la série « j’arrête de le dire, je le fais », je traque le produit bien chimique pour laisser entrer des solutions de plus en plus NA-TU-RELLES pour prendre soin de mon home sweet home!

Ici il est surtout question de vous faire découvrir un mélange maison pour nettoyer et assainir tout ce qui vous passe sous la main, avec des produits moins nocifs et français, Cocorico!!! Qui peut le plus peut le moins, n’est ce pas?

Comme je suis convaincue que c’est grâce à la petite goutte d’eau que chacun apporte que les choses finiront par changer, j’essaie de contribuer quotidiennement, à mon échelle, à changer les mauvaises habitudes et à trouver des solutions plus respectueuses de l’environnement et de l’être humain.

Je ne suis pas du genre à faire de la publicité et contrairement à ce que vous pourriez croire, non je ne suis pas sponsorisée par la marque Briochin, qui fleure bon la Bretagne mais à l’allure où ça va, ça ne devrait pas tarder, parce qu’ils prennent de plus en plus de place dans mes placards depuis quelques années. J’ai déjà craqué pour le  la lessive au savon noir depuis belle lurette, ce savon naturel à base d’huile d’olive et de cendre de bois d’olivier est un trésor dont on ne peut se passer et qui sert à récurer la maison du sol au plafond et traque les pucerons et compagnie dans le jardin (ici pour la recette)! Vous trouverez même une version cosmétique  qui donnera surement lieu à un prochain article au parfum du Maghreb.

J’utilise aussi tous les jours leur super liquide vaisselle-savon-pour-les-mains à base d’algues marines et savon noir (encore!) sans solvant sans colorant, le traditionnel bicarbonate de soude pour désodoriser le frigo et détacher mes fonds de plats, le vinaigre blanc pour nettoyer les vitres et détartrer…bref de quoi « sauver » la bonne ménagère qui sommeille en moi et qui commence à s’éveiller.

Plus d’un siècle d’ancienneté pour cette marque à laquelle j’adhère. Je suis une grande fan de leurs « produits de grand mère », du côté rétro de leurs packagings, de toutes leurs bonnes astuces qui se trouvent au dos des produits, et sur ce je vous invite à aller découvrir leur site, c’est une mine de conseils précieux et judicieux (vous pouvez télécharger leur carnet de ménage tout en bas de leur page 😉 ). Par ailleurs cette marque qui a le soucis de l’environnement, se veut Ecocert c’est à dire qu’elle s’engage à Protéger notre planète et ses ressources, Protéger et informer le consommateur, Réduire les rejets et les déchets inutiles, et par ailleurs elle fait appel à notre bon sens, alors pourquoi se priver du made in France?!

Pour en revenir à l’origine de cet article, disons que j’avais un problème de mauvaises odeurs dans les wc (bah oui ça arrive!), incapable de me résoudre à balancer un bon produit industriel, je tombe alors nez à nez avec une recette qui devrait faire mon notre affaire.

Dans une bouteille spray, mélanger 1 litre d’eau chaude, 1 verre de vinaigre blanc, 1 cuillère à soupe de cristaux de soude, et 3 de savon noir liquide. J’ai agrémenté ma bouteille d’une cuillère à café d’huile essentielle d’arbre à thé purifiant mais vous pouvez varier les fragrances et l’effet souhaité avec de la lavande, du Pin sylvestre, ou du citronnier, ou tout ce qu’il vous fera plaisir de respirer, vous voilà armé d’une recette pour nettoyer et assainir les sols, les lavabos, les carrelages….et jusqu’à la cuvette des toilettes!

Produit testé et approuvé, n’hésitez pas à me faire part de votre expérience

si vous avez essayé cette combinaison et n’oubliez pas de « liker » si vous appréciez ces astuces maison♥

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Ouroboros

Ouroboros

Ouroboros signifie littéralement « qui se mord la queue ». Où veux je en venir?

J’ai eu le plaisir de visiter avec 3 classes de 4ème (60 gamins…Challenge!), Ouroboros Farm à Half Moon Bay ET qu’est ce que Ouroboros farm? Une ferme aquaponique, la 3eme plus grande des Etats-Unis, s’il vous plait!

Devant votre mine interrogative, je vous confirme que ce n’est pas un endroit où on élève des poneys dans l’eau! J’avoue qu’avant d’y avoir mis les pieds je n’avais absolument aucune idée de ce que cela pouvait être.

l’Aquaponie est en fait un système qui fonctionne en circuit fermé et qui consiste à élever des poissons qui vont eux même nourrir des plantes cultivées hors sol, dans le cas présent, les plantes sont disposées sur des planches flottantes de polystyrènes. Un éco-système que vous pouvez reproduire chez vous pour faire pousser vos salades en même temps que vous profitez d’un bassin à poissons. Une chaîne qui vous permettrait d’être en auto suffisance alimentaire, avec des produits « bio »…à condition que la nourriture que vous donnez aux poissons ne soit pas bourrée d’ogm!

Ce cycle a le grand avantage de faire pousser les cultures sur une courte période soit environ 6 semaines. Une activité a priori facile à mettre en oeuvre qui vous donne un maximum de rendement et exige peu de votre temps.

Dans un premier temps, avant de passer au stade de la visite des lieux, nous avons été conviés à regarder DEMAIN. Film documentaire français qui nous dévoile tout un tas d’initiatives prises à travers le monde pour améliorer, protéger, sauver la planète et porter un nouveau regard sur l’économie, l’éducation, l’alimentation et l’énergie, des élans plein de promesses pour nos jeunes têtes blondes.

Une source de positivisme, qui pourra faire germer de belles idées voire initiatives, pour agir de façon respectueuse envers Dame Nature. Ces acteurs de DEMAIN n’ont pas eu la patience de regarder le documentaire jusqu’au bout tellement ils sont débordants d’énergie, espérons que la première heure, aura marqué leur mémoire…l’Avenir nous le dira.

Sur ce, je suis ressortie du site avec deux « bunchs » de dandelion ou pissenlit, bien décidée à goûter aux joies de ces produits hors du commun. Les feuilles hors normes, tendres et à l’amertume plus qu’acceptable, mélangées avec quelques jeunes pousses d’épinard m’ont ravie le palais et le foie…voilà ma petite cure dépurative de printemps faite 😉

Avis aux amateurs, Ouroboros propose divers stages dont un qui me fait de l’oeil  » Aquaponic Medicinal herbs » et un autre que vous ne trouverez nul par ailleurs qu’en Californie: « Aquachronic » ou Comment cultiver son Cannabis en aquaponie pour obtenir un pur produit, 2 jours 295$, qui c’est qui s’y colle?

Alors seriez vous prêts DEMAIN à céder à cette nouvelle tendance? A moins que ce ne soit déjà fait….

 

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Run Eco Team

Run Eco Team

Vous vous souvenez (mais si je suis sure que vous avez lu tous les articles précédents!), je vous racontais dans Le règne de la Basket que mon arrivée à San Francisco a été l’occasion de me remettre au jogging après 20 ans d’abstinence? Depuis, en décembre, par l’intermédiaire d’une amie, je tombe sur le groupe Facebook RUN ECO TEAM…et là coup de coeur. Nicolas Lemonnier, nantais, jeune osthéo, a lancé le mouvement 1RUN 1 DECHET le 05 janvier 2016 et quelques mois plus tard c’est plus de 18000 personnes qui surfent la vague RUN ECO à travers le monde.

J’ai donc joint l’utile à l’agréable, je nettoie la planète quand je cours ou quand je marche et c’est toujours aussi déconcertant de voir la quantité de détritus que l’on peut collecter en très peu de temps.

Sur ce, j’ai pris l’initiative d’acheter le tee shirt RUN ECO TEAM pour communiquer sur ce mouvement fort intelligent et faire des émules. Certains te remercient, d’autres te jettent des regards de travers mais ton attitude ce remarque, c’est l’essentiel! Le but étant de semer des graines dans les esprits, reste plus qu’à les faire germer…

Et pour cela Nicolas Lemonnier et ses bras droits (il en a plusieurs, c’est pratique pour ramasser beaucoup de déchets), lance le 12 Mars prochain un mouvement d’ampleur internationale afin qu’un maximum de personnes rejoigne cette belle initiative purement fondée sur le bénévolat, la bonne volonté et le bon sens.

Avec mon beau tee-shirt sous le bras, voilà que Nicolas me demande si je veux bien être ambassadrice pour San Francisco….Soyons fous!

Je vous attends runners and runneuses, hommes, femmes, enfants, en courant ou en marchant…peu importe, l’union fait la force, n’est ce pas?

Rejoignez moi à 10H dans les gradins du terrain de Base ball du Golden Gate Park, nous partirons bras dessus, bras dessous, sac à la main, « chaussés » de gants pour nettoyer, collecter, ramasser. N’oubliez pas le pique nique, ce sera notre belle récompense : déjeuner tous ensemble sous le soleil de Frisco sur la plage ultra propre d’Ocean Beach!

Et si on réalisait le rêve de Nicolas? Un RUN un Waste…on a tous à y gagner.

♥♥♥

Source: Photo à la Une, Merci Thomas Pesquet !

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Définitivement GREEN

Définitivement GREEN

Vous vous souvenez, l’autre jour je voulais vous prouver que « vos solutions sont parfois pires que vos problèmes ».

J’en parlais encore ce matin avec deux charmantes demoiselles, s’il vous plait, lisez les étiquettes des cosmétiques (et pas que) que vous achetez! Je vous en remets une couche…Agissez avec sobriété, E-PU-REZ.

Je cherchais il y a peu une crème pour les mains pour ma fille, je me rends donc dans un store que nous connaissons tous bien ici à SF et commence à regarder les produits en rayon. Que vois-je sur la liste des composants? du petrolatum, ça parait mignon vu de loin mais rien que le nom me fait mal aux oreilles. Ni une ni deux, un petit tour sur le web, je vais sur le premier site proposé qui n’est autre que celui d’un scientifique, environnementaliste, qui possède une renommée internationale pour ses 30 années de travail à titre de communicateur et de vulgarisateur scientifique….et la sanction est claire « produit toxique ».

J’ai fini par opter pour un produit qui me semblait de loin le plus naturel, à base d’huile d’amande, de lait et de cire d’abeilles…ahhhhh les abeilles, mes chères bees, mes chères amies (ce sera pour un autre sujet!). A 99,9% naturel, vous noterez qu’il y est aussi précisé que les « fragrances » (parfums) sont naturels et non synthétiques.

Vous pouvez aussi faire vos produits vous même, tel que vous le montre mon amie la Bee, Véronique...c’est encore mieux, c’est ni plus ni moins de la cuisine Mesdames, Messieurs 🙂

Donc par pitié, préservez votre capitale beauté et santé par la même occasion, avec des produits sobrement issus de la nature et non de la pétrochimie! La nature vous le rendra au centuple. Favorisez les huiles végétales, les eaux florales, et misez sur la qualité biologique. J’en profite pour vous présenter une « copine » qui pense comme moi, ça tombe bien!

J’avais eu également la chance de rencontrer lors d’une journée de Mademoiselle Violette, Audrey Bertry créatrice de la marque SYLLEPSE COSMETICS. J’avais apprécié son côté très pro, la pertinence de ses conseils sans vouloir à tout prix te pousser à la consommation. Une enseigne qui si je ne trompe produit ses cosmétiques au coeur des Landes. Soyons solidaires et encourageons ces femmes, qui nous ouvrent les portes d’une nouvelle façon d’agir.

Certains d’entre vous diront que je ne suis ni scientifique ou spécialiste et que je ne sais pas de quoi je parle, il n’empêche, que j’ai n’ai pas l’intention de faire l’autruche. J’ai des convictions, je sais lire, j’ai été une grande allergique, je suis passée aussi par une leucémie aiguë à 19ans, dont j’ai été sauvée in extrémis par un traitement chimique venant des US (Quelle ironie!) pour lequel j’ai servi de cobaye. Ce qui a eu le mérite d’éveiller en moi quelques questions…et j’ai appris chemin faisant que me rapprocher au plus près de la nature, c’est ce que nous avons de mieux à faire.

J’ai eu également la chance dernièrement de croiser la route de Sloan Barnett, dont je me suis mise à lire le livre « Green Goes with everything », écrit en 2008. Bien m’en a pris. Comme c’est un sujet qui me tient à coeur, je me dis qu’on ne s’est pas rencontrées par hasard…à moins que le hasard fasse bien les choses!

Bien dommage qu’il ne soit pas traduit en français mais j’invite toutes celles et ceux qui maitrisent l’anglais à en faire la lecture. Pour la petit histoire Sloan Barnett découvre subitement que son fils âgé alors de 3 ans, en insuffisance respiratoire, souffre d’asthme. Après avoir remonté leur arbre généalogique sur 4 générations, il s’avère qu’il n’y a jamais eu d’asthme dans la famille et que le problème est donc environnemental. Elle découvre donc que l’ennemi n’est pas dehors mais à l’intérieur de nos maisons, dans tous les produits d’entretien pour la maison, pour le corps, dans l’alimentation…partout. Nous sommes cernés!

Elle est allée jusqu’à se faire faire une analyse de sang pour y révéler les substances toxiques. Il s’avère que les résultats dévoilent la présence de pesticides organochlorés à un dosage supérieur à la moyenne, des phtalates (cancérigènes), du triclosan , du PCB  ou pour la version longue : polychlorobiphényles à haute dose comparé à la moyenne et pourtant banni il y a plus de 30 ans!!!

Bref on trinque aujourd’hui pour nos erreurs actuelles et passées qui pour certaines persistent et ont la peau dure. Rien de surprenant de se retrouver avec tout un tas de maladies qui nous semblent parfois tombées du ciel!

Sans vouloir être alarmiste, revenons-en simplement aux astuces de nos grands-mères, vinaigre blanc, citron, bicarbonate, argile, … et j’en passe.

Parce qu’il s’avère également que la toxicité des produits est parfois amplifiée par l’usage que l’on en fait, la chaleur du lave vaisselle, la chaleur de la douche…bref on deviendrait presque notre propre ennemi.

Dis donc Madame Barnett, vous qui parlez un si bon français, je viendrai bien vous interviewer…je suis sûre que vous auriez plein de choses à nous dire. En attendant cette potentielle rencontre, protégez vos enfants et vous bien évidemment.

Moi je vous dis tout ça, je dis rien…c’est vous qui voyez, y en a qu’ont essayé (les produits toxiques), ils ont eu des problèmes!

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Cosmétique fait maison

Cosmétique fait maison

Je veux dire par là que parfois avec les cosmétiques que vous achetez, si vous ne prenez pas soin de lire les étiquettes, vous pouvez aggraver votre cas plus que vous n’allez le résoudre! Donc effectivement vos solutions peuvent être parfois pires que vos problèmes!

Vous vous souvenez de mon article « Soin de Soi »? Si vous l’avez lu jusqu’au bout (Vous l’avez lu jusqu’au bout n’est ce pas ???), vous vous souvenez aussi que je sollicitais mon amie Véronique Peuchamiel pour une petite démonstration de cosmétique fait maison….Eh bien la voilà la Bee, toutes ailes dehors, entrain de vous dévoiler ses secrets, dont les fondements sont si simples, naturels et à portée de main (et de portefeuille!).

Fini la peau de croco cet hiver, devenez velours!

Likez et commentez, dites nous ce que sont devenus vos pieds!

Pendant ce temps là je pars en reportage pour mon prochain article, pour continuer à vous démontrer que vos solutions sont parfois pires que vos problèmes

…See you soon.

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Jamais sans ma Cup!

Jamais sans ma Cup!

Cup ou pas Cup?

Ne me dites pas que vous n’avez jamais entendu parler de LA Cup???!!!!

Cette merveilleuse et génialissime création américaine que j’ai découverte il y a 3 ans maintenant par le bouche à oreille et qui a changé ma vie! si si…

C’est l’objet révolutionnaire pour la femme, libérateur, facile à vivre, sans contrainte, écologique, économique, qui rend vos « mois « , vos « lunes « , vos « périodes « , vos « règles « , vos « ourses », vos « ragnagnas » peu importe comment vous les appelez…heu-reux!

C’est « has been » la serviette et le tampon dont vous ne connaissez rien à la composition. Fini avec la cup les femmes qui s’empêchent de vivre quelques jours par mois, fini les  « piscine je peux pas j’ai mes ragnagnas », suis horrifiée d’entendre encore ce genre de chose en 2016!!!

Avec la Cup vous oubliez les contraintes (vous pouvez la garder maximum 12 h) et quand vous l’avez adoptée vous ne pouvez plus vous en passer.

Je ne ferai plus jamais (attention ne jamais dire jamais) marche arrière, car au delà du confort, j’ai bien conscience du geste écologique, je ne produits plus de déchets. Ce merveilleux objet en silicone chirurgical ne demande qu’à être stérilisé après chaque période et hop, le tour est joué. Facile à trouver sur le net ou dans les magasins bio, la Cup existe en deux tailles, pour les mamans et pour les jeunes filles. Elle est fun puisqu’elle se décline de toutes les couleurs de l’arc en ciel et en plus elle ne coute qu’une 20aine d’euros…ce pour plusieurs années (durée de vie de 10 ans).

Je ne dis pas qu’il n’y a pas une petite période d’adaptation qui consiste à savoir comment bien la placer, d’ailleurs trêve de blabla, je laisse en parler, une autre convaincue, une autre Madmoizelle, qui avec beaucoup d’humour vous fait part elle aussi de ses joyeuses convictions en la matière.

Allez Mesdames, libérées, délivrées vous ne regretterez plus jamais!

…et surtout commentez 😉

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Soin de Soi

Soin de Soi

Surtout pour prendre soin de soi, ne vous prenez pas trop au sérieux, Soyez vous-même c’est un excellent remède anti vieillissement!

Par contre prenez bien au sérieux ce avec quoi vous allez bichonner votre corps, cette merveilleuse mécanique, qui demande de l’attention et qui ne manque pas de vous rappeler à l’ordre ou à s’exprimer, à chaque contrariété ou maux de l’esprit ou au moindre signe de maltraitance de votre part.

Quel regard portez vous sur la cosmétique? Sur les soins que vous apportez à votre corps? Y avez vous ne serait ce que pensé? Est ce que vous vous êtes engagé à respecter cette jolie machine que vous êtes? Avez vous passé un pacte avec vous même à ce sujet?

Eh bien moi, OUI! Je ne dis pas que je fais mieux que tout le monde, mais j’ai fait certains choix en la matière, je crois au flower power (au sens strict)  et j’aimerais juste vous les partager pour peut être vous donner l’envie d’y goûter.

Disons que ça doit faire à peu près 22 ans qu’on me répète inlassablement que je ne fais pas mon âge, donc fatalement je me suis dit que mes actes y étaient certainement pour quelque chose. J’avoue que le compliment est plutôt sympathique même si ce n’est pas toujours facile à porter. Certains on même déjà cru que j’étais la soeur de ma fille, on a juste 32 ans d’écart!!! Je me suis déjà vu refuser l’entrée d’endroits interdits au mineur alors que j’avais bien 10 ans de plus que l’âge requis et j’ai du sortir ma carte d’identité pour prouver que j’étais largement en âge d’entrer!

J’ai certainement hérité d’un bon capital génétique (merci papa, merci maman), j’ai aussi bénéficié d’un bon renouvellement cellulaire l’année de mes 19ans (je vous déconseille cette option), j’ai aussi depuis ce temps pris l’habitude, bonne ou mauvaise, de boire de l’eau en bouteille, j’ai toujours fait du sport, je ne fume pas et enfin je crois aussi surtout ne jamais avoir vraiment mis n’importe quoi sur ma peau et plus j’avance et plus je fais le choix de produits NATURELS, convaincue que par les temps qui courent que c’est ce que j’ai de mieux à faire (mort à la pétrochimie!) et je vous encourage à suivre la même tendance.

Je me dis que si la nature nous offre toutes ces belles plantes, fleurs, ressources, c’est pour qu’on les utilise à bon escient, pour prendre soin de nous et de nos enfants. Telles nos grands-mères et nos gentilles sorcières,  toujours bel et bien présentes.

Je ne vais sûrement pas cracher sur la chimie qui m’a certainement sauvée la peau à une autre époque. Disons que je vous invite à aller au plus pur et au plus simple.

D’ailleurs depuis le jour où j’ai rencontré Camille de Beauté en Douceur, (je vous invite de ce pas à aller faire un tour sur sa page Fb et à faire sa connaissance, pour les bordelais vous pouvez la croiser au Biocoop de Gradignan), mes convictions se sont définitivement bien ancrées. Quand elle vous raconte qu’elle a fait le choix de quitter un grand groupe cosmétique français pour un salaire largement moindre et pouvoir avoir bonne conscience…ça vous donne à réfléchir, non? Un de ses meilleurs conseils, à suivre quand vous achetez un cosmétique: « Moins il y en a sur la liste des composants et mieux c’est! ». Il est clair que la plupart du temps vous avez une liste longue comme le bras de produits dont vous ne savez absolument rien.

Ce qui veut dire que depuis plusieurs années, j’ai fait des choix et notamment j’ai opté pour :

eau-de-rose

Le démaquillage à l’eau de rose (sans alcool) car elle  favorise la régénération de votre peau et l’hydrate en profondeur. Ses vertus astringentes resserrent les pores de votre visage et vous donne un teint éclatant. Il existe également plein d’autres eaux florales (bleuet, oranger..) chacune ayant ses avantages.  J’ai fait des erreurs au début dans mes achats, je me suis fournie en grande surface et j’ai fini le visage boursouflé et rouge cramoisi parce que je n’allais pas à la QUALITE donc désormais je me fournis essentiellement en pharmacie (à demander au comptoir), formule très économique ou à minima j’achète du certifié Bio. L’avantage c’est que c’est un produit que vous retrouvez partout même de l’autre côté de la planète! Produit testé et approuvé par les ados de la maisonnée.

Pour ma crème de jour, j’ai opté pour l’huile de jojoba (bio de préférence), car c’est l’une des rares substances végétales à avoir une activité sébo-régulatrice reconnue (ne développe pas les comédons) et c’est par ailleurs un excellent anti âge naturel, car elle maintient une bonne hydratation et fait barrage à la déshydratation, l’un des premiers facteurs de vieillissement. Si ce n’est pas suffisant l’hiver, il est possible de la combiner à du beurre de karité, un trésor bourré de vitamines.

Côté déodorant, j’ai fait le choix il y a longtemps du sans sels d’aluminium! Mon expérience: quand j’ai arrêté mon déodorant classique à base d’aluminium, je n’ai jamais autant transpiré, mon corps à réagi à contrario des années de frustrations que je venais de lui faire vivre. Désormais je suis une adepte des produits Weleda (pour ne pas leur faire de pub) aux huiles essentielles de sauge ou de citron. Svp regardez les étiquettes! J’ai été très surprise qu’ici à San Francisco, capitale du bio, du culte du corps, de la green attitude, on trouve dans certains rayons, 95% de déo avec des sels d’aluminium…arrêtons ça!

Si je veux un masque bonne mine, je fonce sur le frigo pour prendre un oeuf et en extraire le jaune pour me le tartiner sur le visage avant la douche, effet garanti! Par contre si j’ai besoin d’un bon coup d’hydratation j’applique un masque à base d’huile d’argan, je m’envole pour quelques instants en terres marocaines et je n’ai plus qu’à siroter un bon thé vert à la menthe, en attendant que ma peau ait bu son content. Après nous avons tous des natures de peau différentes et chacun doit trouver plante à son pied!

mask-a-loeuf

Pour la douche et me nettoyer le corps, je ne mise sur rien d’autre qu’un savon 100% végétal, mes préférés sont ceux que je trouve chez mes amis d’Essentiel apiculture parce que je suis une grande copine des produits de la ruche et depuis je peux vous garantir que ma peau souffre beaucoup moins de sécheresse. Astuce de ma grand-mère, vous pouvez même en planquer quelques uns au fond de vos placards pour parfumer vos penderies.

D’ailleurs pour nourrir ma peau de temps en temps je m’accorde un doux moment cocooning et je m’enveloppe d‘huile d’amande douce, comme les bébés.

Enfin comme je suis une buveuse de thé, je mixe une fois par semaine, un peu de bicarbonate de soude (en grande surface) à mon dentifrice pour blanchir les dents, supprimer certaines tâches ou la tendance au jaunissement et hop! le tour est joué.

J’ajouterais pour finir un geste bien anodin, qui est celui de boire un verre d’eau tiède à jeun tous les matins, agrémenté d’une pointe de jus de citron ou pas, teint frais assuré, transit amélioré.

Apprenez cela à vos enfants, « se bichonner, tout en douceur » et vous y gagnerez aussi de jolis moments de rigolade!

Au prochain épisode je vous proposerai bien de faire un soin maison avec quelques produits basiques et toutes les merveilleuses connaissances de mon amie Véronique Peuchamiel, une amoureuse de la vie et des plantes, est ce que ça vous tente?

flower-power

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?