Étiquette : handmade

Création couture

Création couture

Joëlle Noblecourt et ses créations couture

 

Petit bout de femme, menue, douce, dynamique, souriante, Joëlle a une pêche d’enfer! Un enthousiasme qui transparait dans ses créations autant que sa féminité. Elle a travaillé pour les autres longtemps et depuis quelques années a décidé de s’installer. Fût un temps où elle a même donné des cours en univers carcéral, aux femmes comme aux hommes. Aujourd’hui elle se partage entre ses créations, les salons qu’elle mène jusqu’en Alsace, et ses cours puisque c’est une femme de transmission. Cette grande passionnée de Salsa et d’ornithologie, qui s’amuse à reconnaitre le chant des oiseaux en cousant, saura vous charmer, sa belle énergie va certainement vous envouter, un être à ne pas manquer!

J’ai craqué pour cette robe fleurie en jersey aux couleurs chaudes, à la forme portefeuille ultra féminine puisqu’elle souligne les courbes et au décolleté froufrou qui lui donne un petit coté « coquinou ». Joëlle a plus d’une corde à son arc pour parvenir à ses fins : un stand dynamique, une série à tout petit prix et de belles pièces nées de son talent pour associer matières et couleurs. A vous sacs, robes, petits hauts et manteaux!

Comment vous dire… Joëlle et ses vêtement, y a de l’amour dedans ♥

 

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Du cuir au féminin

Du cuir au féminin

Nahka, y a que ça de bien avec Eugénie Choquin

Cette fille là, mon vieux, elle est terrible!

J’ai rencontré Eugénie en formation chez les Simone, en fait non c’est faux, pour être plus exacte j’ai rencontré Eugénie au Printemps des Simone, nos stands étaient côté à côte.

« Cette fille? elle en a sous le capot! ». Eugénie, le prénom n’est déjà pas commun mais la fille encore moins. Une petite recherche sur la signification du prénom et déjà tu touches du doigt la vérité :  » a de la classe, sait fort bien s’arranger de toutes les situations, et se montrer résolument novateur et non conformiste ; un solide optimisme, un esprit de recherche et d’indépendance; le goût du travail soutenu et de l’ordre ; de surcroît, elle ne manque ni de charme ni d’intuition »…j’allais le dire!

Nahka, ça veut dire « Cuir » en finlandais, fallait le trouver celui là! bah oui c’est marqué au dessus « esprit novateur ». La dualité féminin-masculin qui affleure chez Eugénie, est ressentie aussi dans son art : la maroquinerie. Le cuir, ce monde viril qui s’ouvre de plus en plus aux femmes, prend sous ses mains des couleurs toute féminine. Nahka, c’est un arc en ciel, y en a pour tout les goûts pour ne pas faire de jaloux!

La fille est rigoureuse, organisée (je l’ai vue sortir un stand à l’allure de boutique de son véhicule type jumpy, où elle avait joué à tétris pour tout faire rentrer, chaque centimètre exploité!!!), bosseuse avec une grosse envie de LIBERTE…dans le fond de ses yeux bleus, c’est gravé.

Il ne m’a pas fallu longtemps pour trouver une bonne excuse et lui demander un sac…mais attention, je voulais une nouvelle création!. J’avais eu la mauvaise idée de craquer pour une créa pas chère made in china aux Usa (n’importe quoi!!!!), qui malheureusement bienheureusement un an plus tard commence à rendre l’âme (bah voilà bien fait pour moi !).

Défi relevé par Eugénie, j’ai tout choisi: la forme, la largeur de lanière, boucles, emplacement des rivets, le cuir, l’agencement intérieur…du 100% sur mesure. La demoiselle d’un tour d’ (Eu)génie a réalisé celui que j’avais espéré! Noël avant l’heure 🙂 …Oui cette année je m’y suis prise de bonheur. D’ailleurs pensez y aussi, achetez Made in France, aux petits artisans qui y mettent du coeur et bien plus quand on y pense….vous offrirez des cadeaux qui font SENS.

 

Avec Nahka t’as qu’à demander, tes rêves seront exaucés ♥

Mille MerciS Eugénie!!!

 

ps: heureuse de vous présenter le modèle CHEYENNE (ça me va très bien !) dont je suis fière d’avoir été l’initiatrice

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Bijoux rétro-chic dentelle

Bijoux rétro-chic dentelle

Angélique et ses Pacotilles

Voilà un prénom prédestiné à mettre les mains dans la dentelle….Angélique. Il émane d’elle, douceur, simplicité, délicatesse et raffinement. Pour avoir mis les pieds dans son atelier, on sent que le passé a sa place, meubles et objets chinés apportent une âme au lieu. Tout y est harmonieusement agencé, ordonné….c’est de cet univers qu’émerge la marque « Pacotilles ».

Au coeur de Pacotilles est la dentelle, chinée ou achetée, elle est teintée naturellement par Angélique, grâce au thé ou au café, pour être ensuite incorporée sur un pendentif, une boucle d’oreille, une broche ou une pince à cheveux.

Je suis tombée sous le charme de ses créations qu’elle sait très bien mettre en valeur alors que nous étions voisines de stand, mais je n’avais pas d’occasion à l’horizon, je me suis refusée de craquer (si, si, parfois j’ai de la volonté ;)).

C’était sans compter que quelques temps plus tard, un mariage allait montrer le bout de son nez et de toute évidence, c’est vers Pacotilles que je me suis tournée, pour son style rétro chic ultra féminin.

Si vous voulez des bijoux autrement, qui vous transportent à une autre époque, vers d’autres temps, laissez vous emporter par Pacotilles, choisissez le sur-mesure ou craquez pour celui qui vous titille, vous aurez un franc succès, Pacotilles fait son effet!

Jusqu’au bout attentionnée, l’emballage est joliment agrémenté, Angélique y met sa signature, de la dentelle sans aucune demi mesure.

Bijoux de Pacotilles… peut être, mais sur nous comme une parure, tu pétilles.♥

 

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Insième

Insième

Origami & Carterie by Sylvie

Sylvie Bedin, c’est une rencontre comme il y en a peu dans une vie. Deux âmes connectées serait un bon résumé.

Nous avions nos stands côte à côte lors de notre premier salon de créateurs à Cestas City. Avec son univers en papier, je ne la trouvais pas du tout à sa place, il lui fallait du version xxl, de l’évènementiel, à la mesure de son talent, de ses exigences, de son goût de la perfection et de son envie de satisfaire. C’était comme une évidence pour moi qu’elle avait à faire dans le monde du mariage, elle pouvait y apporter sa féérie, son brin de magie, avec sa grande capacité d’écoute, elle ferait du sur mesure quoi qu’il lui en coute. Et chemin faisant, c’est dans cette direction que la poussa le vent…

Je crois que la première question que je lui ai posé c’est « Pourquoi Insième? » et elle de me répondre  » ça veut dire Ensemble en italien ». Je comprends mieux quatre ans plus tard. Insième pour emmener dans l’aventure ses racines, Insième pour vous faire comprendre qu’elle sera à vos côtés pour accompagner votre projet, Insième parce que pour elle il n’y a pas de concurrence que des collaborations.

Puis j’avoue à te voir dans ton stand que je n’avais pas très bien compris ce que tu faisais…Origami pour qui? Graphisme pourquoi?

Origami pour les plus grands et pour les plus petits, pour tout type d’évènement : naissance, mariage, anniversaire…et le graphisme pour laisser votre empreinte, sur vos carteries de mariage, vos logos professionnels, vos mots du moment, oui mais pas n’importe comment! La délicatesse, la créativité, les couleurs, un style joliment composé, dessiné, calligraphié, pour de la meilleure façon, vous représenter.

Insième c’est avant tout une femme, une femme c’est un monde, alors entrez dans celui de Sylvie et vous serez émerveillé. La femme est toujours classe…à l’italienne, brune, le cheveux court, regard clair, magnétique, il se dégage de cette force de vie une volonté hors pair et des ondes de bienveillance.

Elle aura toujours le mot qu’il faut, l’idée que vous attendez parce qu’elle puise dans ce qui l’entoure, la nature, pour exaucer vos voeux d’amour.

Je ne sais pas si tu te souviens, Sylvie Bedin, il y a quatre ans d’ici, sur ce salon qui nous a réuni, tu m’as appris à façonner une grue en papier, depuis elle ne m’a plus jamais quittée et m’accompagne chaque jour. Cet animal qui symbolise la longévité portera bonheur j’en suis sûre à ton activité mais qui plus est ….à notre amitié, je t’en souhaite des milliers.

Grazie Mille♥

 

Ps: A venir prochainement …insieme-creations.fr en attendant suivez la sur Facebook

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Appelez moi Simone!

Appelez moi Simone!

Simone et Les Mauhargats

Je crois que le 8 mars est le bon jour pour vous parler de Simone et Les Mauhargats.

Non que je m’affiche comme féministe mais force est de constater que les femmes sont dotées d’un fort pouvoir créateur, je le remarque de plus en plus fréquemment sur les salons dédiés à la création où la gente féminine domine.

Ainsi je trouve éloquent de mettre en ce jour en avant, ce collectif que je suis depuis quelques temps et que j’intègre chemin faisant, le temps de m’envoler un peu mieux armée, après que j’aurais pu m’appuyer sur l’expérience de ceux qui ont déjà bien bourlingué.

Grâce à mon activité de « relookeuse » de meubles et objets (L’Arbre à Papillons) que j’avais laissée en suspens l’an passé et que je reprends, j’ai la chance d’incorporer en pépinière en tant que « jeune » créateur, le collectif d’artisans d’art et de créateurs : Simone et les Mauhargats (les mal fagotés, ndlr ). C’est un collectif d’hommes et majoritairement de femmes, une boutique de 25 créateurs située dans le village médiéval de St Macaire en Gironde, une galerie d’Art, une pouponnière et une pépinière pour aider, accompagner au lancement et développement des activités de créateurs plein d’élan!

Un projet qui devait à l’origine s’appeler « En voiture Simone » malheureusement ce fut pour découvrir que le nom était déjà pris à l’INPI! Néanmoins l’initiatrice (eh oui c’est une femme et passionnée avec ça!) de l’aventure, conserve « Simone ». Prénom à la forte résonance féministe, que l’on retrouve porté par de nombreuses femmes fortes qui ont marqué l’histoire, lui accole Les Mauhargats et comme ce n’est pas son dernier mot, elle conserve aussi l’image de la voiture dans son logo. 😉

Cette initiative à l’origine privée devient une association Loi 1901 en 2015 avec l’ambition de créer un réseau de co-acteurs, co-créateurs, consomm-acteurs qui outrepasse les limites du départements pour valoriser les métiers d’art et les artisans sur le territoire.

Les Simone ne sont pas en manque d’idées et d’initiatives, elles lancent entre autre animation cette année la 3ème édition du « Printemps des Simone » qui aura lieu le Dimanche 22 Avril prochain. Soit plein d’artisans et créateurs dans les rues de St Macaire qui vous proposent de découvrir leur savoir faire et de participer aux activités sous forme d’ateliers.

Suivez donc la petite voiture rouge de près, vous allez être étonné de tant de créativité, comme quoi l’émulsion (de groupe) ça a du bon!!!

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Atelier de Loisirs Créatifs

Atelier de Loisirs Créatifs

Tout ça grâce à ma tante…

Vous connaissez sans doute la chanson mais connaissez vous…

Sy & Co et Sylvie

L’atelier DIY en libre service basé à Cholet créé par Sylvie Coiffard, un concept d’atelier à la carte où vous venez en temps choisi sur les heures d’ouverture (of course!) et où vous pouvez faire tout ce que vous voulez du Tiffany à la Poterie, du Scrapbooking à la Peinture, des bijoux au cartonnage (etc…),  sous la coupe de « La Chef », c’est comme ça qu’on l’appelle à l’atelier!

Une animatrice de choix qui est là pour vous épauler et vous conseiller, et qui met son parcours d’ultra créative (on a ça dans le sang dans la famille :)) à votre service pour votre plus grand plaisir.

C’est comme ça que je me suis retrouvée, juste en passant lui faire un petit coucou au hasard de ma route, attablée à découper du verre pour faire mes premières oeuvres Tiffany. Quésaco? C’est du vitrail soudé au cuivre et à l’étain, une technique bien particulière qui confère légèreté à l’objet réalisé. Assise juste en face de moi, une « élève » réalise une guitare-lampe en Tiffany qui nécessite une 30aine d’heures de travail et qui fera l’objet d’un merveilleux cadeau de Noël, une autre est occupée à modeler, un autre fait du pochoir au bâton à huile sur des plaques d’ardoise…bref y en a pour tous les goûts. Chacun entre et sort à son heure et entrepose sa création jusqu’à la prochaine session.

Sylvie est une animatrice et éducatrice formée aux techniques de travaux manuels, sculptrice déjà récompensée, prix du jury au centre d’art de Montrelais qui adore bricoler ça vous l’aurez compris, manipuler la matière et surtout partager son savoir faire.

Donc pour les fêtes et pour toutes les occasions de l’année et les jours où vous avez juste envie de créer, si vous avez des idées mais que vous ne savez pas les réaliser, si vous avez des envies mais que vous n’avez pas les outils, N’hésitez pas chez Sy & Co vous trouverez tout ce qu’il vous faut….sourire compris 🙂

Je ne dis pas ça parce que c’est ma tante, je le dis juste pour que l’expérience vous tente,

moi je me suis régalée et je n’ai qu’une envie…c’est d’y retourner! ♥

ps: Merci de m’avoir kidnappée Tatie Sylvie 😉

 

Sy & Co

9 Rue Roger Hostein

49300 Cholet

06 31 09 78 45

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

La Dame aux confitures

La Dame aux confitures

Les Confitures d’Isabel Rose

#crêpe#lignée#transmission#plantes#douceur#marché

Parce qu’on a tous en nous, ce je ne sais quoi dont on doute beaucoup, ce qui fait notre unicité, ce qui nous invite à nous dévoiler et c’est chemin faisant qu’on se révèle tel un diamant, malgré les blessures et les ecchymoses, il nait parfois au fond de nous des jardins de roses.

Tomber dans les confitures par hasard et puis en faire une belle histoire, celle d’Isabel Rose, une femme en quête de sens, qui porte autant de poésie dans son prénom que de douceur dans son regard, discrète et créative, avec un profond besoin de partage, la dame met dans ses crêpes et ses confitures, bien plus que du sucre, c’est sûr, elle y saupoudre aussi beaucoup d’amour, alors on va la voir pour avoir du stock toujours parce que sans Isabel Rose, il nous manquera notre dose…

Elevée par une maman qui ratait les confitures admirablement, autant dire que la voie n’était pas toute tracée et que le destin s’en est mêlé. Elle a mis le pied à l’étrier des marchés aux côtés de ses parents qui avaient une rôtisserie de poulets, une activité peu passionnée pour cette jeune fille qui rêve de créativité. Elle poursuivra ce chemin bien peu satisfaisant, bien peu épanouissant auprès de celui qui sera son mari, et pour pimenter ses journées, Isabelle décide de se mettre à vendre quelques cakes « fait maison » salés, sa façon de prendre en main sa destinée. C’est alors qu’un jour sur le stand d’à côté elle voit des pots de confiture de Melon d’Espagne que les clients s’arrachent tant ils en sont sous le charme. Puis arrive le temps où la petite Dame décide d’arrêter et demande à Isabelle de continuer à distribuer ses pots pour satisfaire les clients accros.

C’est alors qu’Isabelle se souvient que lorsqu’elle était plus jeune, sa grand mère lui avait donnée un pot de confiture de Melon d’Espagne. Si peu habituée au bon goût de celles de sa mère, elle hésite à le jeter puis finalement le met de côté. Ce n’est que quelques mois plus tard, en ouvrant ses placards, qu’elle tombe nez à nez avec ce pot miraculé et décide de le déguster. Elle découvre alors la merveilleuse saveur de cette divine douceur.

Il ne lui en fallait pas plus pour appeler sa grand-mère, pour qu’elle lui dévoile le secret de cette recette que tout le monde vénère, et de maintes tentatives, en coups de fil désespérés à sa mamy préférée, entre larmes et bassines qui finissaient par valdinguer, elle a fini par y arriver et le succès fût assuré.

« Je vois dans le regard des gens de l’admiration, comme si j’avais un diplôme en confiture, mais j’apprends en faisant, j’apprends tout le temps…toute seule ». Désormais Isabel Rose sait écouter la confiture, au bruit des bulles qui crépitent et au jugé de la couleur, elle peut deviner la juste cuisson et c’est une grande satisfaction.

C’était sans compter que la vie allait s’en mêler, désormais seule, il lui faut trouver un boulot pour remplir le frigo. C’était il y a dix ans, c’est alors qu’Isabel Rose est née, la marque fût déposée. Ce travail alimentaire finira lentement par la satisfaire, par les liens créés et les sourires partagés.

-« Et Pourquoi Isabel Rose? » dis-je

-« Rose parce que j’aimais la couleur, le parfum, ma grand-mère aimait les roses et mon arrière grand-mère s’appelait Athénais Marie Rose et il fallait que je porte ces femmes. »

Les crêpes sont arrivées plus tard, elles sont arrivées pour s’occuper, pour remplir le temps et elles ont amené des tribus d’enfants, et c’est un bonheur de chaque instant. Comme chaque année, de retrouver les mêmes vacanciers, et d’être dans l’accueil, comme quelqu’un qui vous attendrait chaleureusement sur le seuil, comme un point de repère que l’on cherche le coeur battant en espérant qu’une crêpe nous attend. Et puis derrière les crêpes, il y a toute la symbolique de la chandeleur, cette fête païenne qui a fait de la crêpe un soleil,  » je donne du soleil aux gens »…et croyez moi Isabel Rose vous en donnez par tous les temps.

Donc si par bonheur vous « pratiquez » le marché de Léognan du Samedi matin….vous avez certainement déjà croisé Isabel-Rose, mais si! vous savez bien, le stand où il y a toujours quelques enfants qui attendent leur crêpe amoureusement. Si jamais vous avez raté le rendez-vous, retrouvez Isabel Rose à La Teste le Jeudi & le Dimanche et à Biscarosse le vendredi, où vous retrouverez ses créas du moment, gelée d’arbouse, de pomme et autres mélanges succulents. Ce n’est pas l’imagination qui manque, sirops, noix, infusion de plantes, tout est bon pour apporter un peu d’originalité dans nos vies si accrochées aux basiques fraise, prune, abricot, mais quoi qu’il en soit de chez Isabel Rose, vous en repartirez toujours avec un pot.

La confiture ça dégouline généreusement par tous les trous de la tartine, alors si vous voulez vous délecter de ces saveurs tendrement préparées, n’oubliez pas de vous arrêter chez Isabel Rose, vous serez heureux d’y faire une pause, vous ne pourrez pas vous tromper sur l’étiquette est une petite fée, Isabelle je crois qu’il est l’heure de vous remercier de nous régaler ♥

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

En mode Ethnik avec Belette Print

En mode Ethnik avec Belette Print

Voilà comment donner un petit air unique à un mobilier complètement basique. J’avais dégoté pour 3 fois rien, un rangement bois 3 tiroirs vendu en kit. Il était blanc ciré, il me fallait lui donner son air d’indépendance, qu’il marque sa différence.

C’est en visitant la Boutique Ephémère de Créateurs de Bordeaux Mériadeck que je tombe nez à nez avec un tampon de chez Belette Print, toute heureuse de cette trouvaille, je commence à entrevoir les perspectives dans les détails.

 

Equipée de mon meuble en kit, d’un rouleau velours, d’un vieux chiffon, de peinture acrylique et d’un fond de pot de peinture spéciale tableau noir, me voilà prête à donner des airs d’ « Afrik » par ce tampon aux allures graphiques.

Désormais la Demoiselle n’a plus d’excuse pour ne pas savoir où sont rangés ses cahiers de Maths!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A vos pots de peinture et n’hésitez pas à « liker » si vous aimez cette nouvelle technique et à me faire part de vos relookings ethnik quand l’appelle du pinceau vous pique ♥

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Tawashi

Tawashi

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal,

mais par ceux qui les regardent sans rien faire.

Albert Einstein

Dans la série « j’arrête de le dire, je le fais », je continue avec nos fameuses éponges utilisées quotidiennement pour la vaisselle ou autres travaux ménagers.

J’ai acheté récemment en grande surface (damned!) un lot d’éponges rose-bleue-verte, c’est très joli, c’est même pratique pour ne pas s’emmêler les pinceaux, sauf que lorsque je les utilise et que je les essors…j’obtiens un magnifique jus coloré, ce qui me pose question et problème. J’en viens donc à me dire qu’il faut trouver une solution car ce magnifique jus ne présage, selon moi, rien de bon.

Je cours donc de ce pas découvrir un tuto de TAWASHI, la fameuse éponge japonaise, un DIY ultra simple à réaliser et qui permet un judicieux recyclage, pour lequel il vous suffit juste de quelques outils:

Une planche en bois, quelques pointes, un marteau, des ciseaux, un crayon, une règle et un bon vieux t-shirt à manches longues de votre placard ou faites comme moi allez donc vous servir dans celui de votre mari :). Pour être équitable j’en ai pris un des miens en matière synthétique et un des siens en coton…et je vous recommande de très loin le coton ou toute bonne matière naturelle!

Je pense que l’on trouve suffisamment de tutos très bien faits sur la toile pour ne pas en faire un x ième, je vous laisse donc découvrir celui dont je me suis inspirée sur le blog de Meli Coop, qui vous offre d’excellentes idées.

Me voilà donc embarquée à planter des clous et à bâtir mon métier à tisser « spécial Tawashi ». A savoir que pour les passionnées de crochet, il existe des Tawashis réalisables juste par et pour vous et je vous recommande de ce pas l’exemple des réalisations d’Aiguilles et Papilles.

De mon côté, une fois mes clous plantés, je découpe les manches de mon t-shirt en 10 bandes de 3cm de large et me voilà partie à « tricoter ».

Tentative n°1: Tawashi synthétique

 

Tentative n°2 : Tawashi tout coton

Après les avoir testés, j’abandonne le synthétique qui ne fait que plucher dans l’évier et je vous invite à fabriquer votre TAWASHI en coton tout à fait pratique pour la vaisselle.

Je pense que ça pourrait même me donner une idée de thématique d’atelier, non?

Qu’est ce que vous en pensez? Si je vous découpe les planches, vous venez planter des clous?

En attendant si vous aimez l’idée, n’oubliez pas de « liker » et surtout d’essayer ou peut être avez-vous d’autres alternatives à proposer?!

J’en profite pour vous annoncer ma prochaine croisade: Remplacer le papier aluminium et le film alimentaire…

有り難い Merci ♥

 

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?