Étiquette : herboristerie

Sagesse et pouvoirs du Cycle Féminin

Sagesse et pouvoirs du Cycle Féminin

La nouvelle bible du féminin

Il est grand temps d’offrir à nos filles la compréhension de leurs cycles pour qu’elles se connaissent intimement, fassent leurs choix en conscience et reprennent le pouvoir de leur corps et cela est une affaire d’éducation, de lever des tabous et d’aborder la chose en toute simplicité, en toute sororité. Car les expériences, les vécus des unes et des autres viennent enrichir notre savoir, lever nos peurs et nos doutes et parfaire cette intime conviction que la femme est infiniment puissante au sens noble du terme, avec toute la force de vie qu’elle porte en elle. Ce livre nous offre une passerelle vers cette reconnexion à soi, aux pouvoirs de la nature, aux interactions que nous créons avec elle et comment nous pouvons y puiser une profonde harmonie avec nous même et le monde qui nous entoure.

A San Francisco, ma fille a eu sa première approche de l’anatomie des organes génitaux en CM2. Pour mettre tout le monde à l’aise, les garçons ont eu cours avec un professeur masculin sur la puberté des garçons et les filles avec une femme pour ce qui les concerne. Ce qui a permis à chacun d’être plus en confiance et surtout à l’aise pour s’exprimer, puis ensuite confrontation des genres, tous ensemble, autour des organes sexuels féminins et masculins.

Si ma mémoire est bonne, pour ma part, génération 70, on a du avoir un ou deux pauvres cours sur l’anatomie humaine et la sexualité en 4ème ou 3ème où le difficile passage de l’adolescence ne rendait pas le sujet facile à aborder, et poser des questions l’était encore moins face aux regards rieurs de certains. Je n’ai pas eu le sentiment de me sentir vraiment impliquée face à ce cours magistral. Par ailleurs je n’ai pas souvenir de débats endiablés à la maison sur le sujet, chacun n’osant sans doute pas aborder franchement la question.

Nous sommes des générations à avoir pris la pilule du bonheur de bonne heure, libératrice, elle a permis, un meilleur sommeil des parents qui ont pu presque dormir sur leurs deux oreilles et à nous les filles de vaquer tranquillement. Sauf qu’à prendre de la chimie si tôt je pense qu’on en oublie d’apprendre à se connaître. Pour ma part me suis réveillée un peu sur le tard à l’approche de la quarantaine. Saturée d’avoir le sentiment d’être à côté de la plaque et surtout de mes rythmes naturels, frustrée de subir des contraceptions qui n’étaient pas du tout en adéquation avec mon bien être, de guerre lasse j’ai fini par tout envoyer valser. J’ai commencé à me plonger sur notre magnifique mécanique intérieure (Si vous saviez les trésors que l’on cache!!!) enfin à l’écoute (un début) de mon corps et en ai tiré une plus grande sérénité, un chemin d’harmonie, surprise d’être si longtemps passée à côté et fascinée de la réciprocité de mes rythmes avec ceux de l’univers.

Nouvelle édition

Je pense que « Sagesse et pouvoirs du Cycle féminin », devrait être mis entre les mains de toutes les collégiennes et abordé soit avec sa mère, comme un précieux partage mère-fille, un accompagnement de la femme en devenir. Soit avec une intervenante extérieure pour les mères non disponibles ou les enfants qui préfère parler de leur intimité avec un tiers.

« Sagesse et pouvoirs du Cycle féminin » n’offre pas LA solution mais UNE solution multifactorielle naturelle pour apprendre à se connaitre. Une approche respectueuse, pour comprendre le mécanisme de ses cycles et savoir s’auto-diagnostiquer, qui propose des outils et donne toute une palette de clés à base de plantes et de gestuelles pour accompagner en douceur et en conscience, chaque temps de nos cycles et soulager les maux. Le B.a ba quoi!

Marie Pénélope est professeur de yoga, de Qi gong, en mouvement sensoriel, danseuse, artiste et accompagnante en santé féminine. Une femme qui a le corps à coeur, l’a éprouvé, l’a sondé. Elle vous ramène à l’origine du monde, dans les profondeurs de ce qui fait de vous une femme. La sphère gynécologique est un endroit trop souvent oublié, négligé, pour lequel on manque cruellement d’attention. Dans le meilleur des cas, on confie un petit contrôle annuel à un-e gynécologue et puis c’est tout, et pourtant les cycles reviennent mensuellement et sont très influents, c’est pourquoi il convient d’apprendre à observer par soi même les rouages de cette superbe machine et apprendre à décrypter son langage. Au delà des maux, on prend la mesure de l’impact de ce rythme sur notre psychologie féminine et on découvre, on se découvre, à travers les archétypes féminins* qui font écho à chaque période de nos cycles et de nos vies de femmes.

Sarah-Maria Leblanc que je n’ai pas encore eu le bonheur de croiser est herboriste au Québec et spécialiste en santé des femmes, elle apporte à l’ouvrage sa grande connaissance des plantes.

Un livre écrit à quatre mains, pour notre plus grand bien, et servir un dessein à mon sens beaucoup plus grand, celui de rapprocher les femmes dans ce qu’elles ont de plus intime.  Essayez donc un stage avec Marie Pénélope vous verrez de quoi je veux parler 😉 (Chaleureuses pensées pour mes soeurs de bassines).

Merci Marie Pénélope, Merci Sarah Maria…on vous suit sur le délicieux chemin du féminin♥

*Je vous invite à participer en 2018 aux stages « Métamorphoses » organisés en 4 temps par Marie Pénélope Pérès pour aller à la découverte de toutes les femmes qui vivent en nous. Inscrivez-vous!.

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles   (Il n'y a pas encore de vote)
Loading...

La Sauge Blanche

La Sauge Blanche

TRIBAL

Avec mon Henné sur la main, dessin de peau qui m’emmène en pays marocain, je me sens telle une femme cheyenne munie de mon bâton de sauge blanche de Californie (Salvia apiana) pour purifier la vie. Tribale, je renoue avec mon essence animale, je me fais femme de toutes les couleurs, sans aucune frontière mais avec de réelles valeurs, qui s’ancrent dans la tradition de multiple façons.

J’entends parler depuis quelques temps de l’utilisation de la sauge blanche amérindienne pour purifier les intérieurs, renouveler l’air et éloigner les énergies négatives et l’idée a fini par germer dans mon esprit de vouloir expérimenter. Comme si mon voeu avait été entendu, Marie de L’Herboristerie Moderne de Monsieur Yves Moreau, heureux repreneur, à Perpignan, me contacte suite à une visite sur mon blog pour me proposer de tester quelques uns de leurs produits.

En bonne curieuse que je suis, il n’en fallait pas plus pour que j’aille à la découverte de leur site, voir si j’étais en cohérence avec leur éthique. Je tombe sous le charme du vécu de l’herboristerie dont l’histoire remonte à 1905, rien qu’à lire j’ai l’impression de sentir les bonnes vieilles odeurs de l’ancien, univers chargé du passé précieux qu’il contient. Une enseigne qui a défié le temps en misant sur le bon sens et la qualité, qui a fait de Dame Nature son principal allié et fait aujourd’hui le bonheur, de tous les catalans et de toutes personnes bien renseignées.

Le site propose tout un éventail de thés, plantes en vrac, macérats, huiles, etc, mais ayant fait une petite formation en Aromathérapie, je suis allée jeter un oeil sur les Huiles essentielles bio chemotypées*. J’ai pu constater que les précautions d’emploi étaient bien notées (ex: Une femme enceinte ne doit absolument pas être en contact avec l’HE de Menthe Poivrée), on y trouve par ailleurs tous les éléments essentiels à savoir : Le nom vernaculaire, la dénomination scientifique latine, le procédé d’extraction et l’origine et autre bonne surprise, on trouve tout un tas de judicieux conseils pour l’utilisation de chacune des HE.

On trouve également sur la page d’accueil le carnet « les conseils de l’Herboriste » abordant différents sujets allant de « Comment améliorer sa circulation » à des astuces pour mieux vivre le parfois difficile passage de l’adolescence. Bref je trouve la chose plutôt bien faite, copieusement renseignée et pleine de précieuses informations. C’est alors que je tombe nez à nez avec la Sauge Blanche de Californie, ce fût donc l’un des produits choisis (j’ai aussi pris de l’Aubier de tilleul sauvage mais ce sera un autre sujet ;)!).

72h plus tard me voilà avec mon bâton d’encens à la main, bien décidée à chasser les démons et à me transformer en sorcière (A ce stade là je n’avais pas encore inhalé la fumée 🙂 ). Comme j’avais envie de faire les choses bien, c’est à dire à fond, en mode bien imprégnée, et que je sentais en moi monter comme l’envie de me reconnectée avec l’année écoulée, je suis allée chercher mon cd de chants Navajo ramené de Monument Valley pour me mettre en condition et appeler tous les esprits amérindiens à me donner la main pour cette première expérience. J’avais le besoin de me sentir accompagnée par cette voix qui guiderait dans la maison chacun de mes pas….me voilà donc partie pour une Squaw danse.

J’allume alors mon bâton de sauge avec des allumettes, jusqu’à ce que les feuilles soient incandescentes et de mon souffle j’active légèrement la braise qui laisse échapper une douce fumée.

Les Cheyenne brûlaient la sauge pour purifier et éloigner les mauvais esprits, d’autres tribus l’utilisaient sous forme de thé pour soulager les maux d’estomac et de nombreuses autres affections, baumes à appliquer sur les plaies, remède contre l’eczéma, déodorant naturel…

Les amérindiens l’utilisaient non seulement pour purifier les lieux mais aussi les objets et les personnes. Bienheureuse de mettre à profit cette plante sacrée en cette fin d’année, j’espère avoir éloigné tous sentiments, pensées ou énergie négatives, au travers de ce nettoyage physique et spirituel qui par ailleurs aide aussi à la guérison.

Avant de commencer ce petit rituel, n’oubliez pas d’ouvrir quelques portes et quelques fenêtres pour laisser les courants d’air emporter dans ce doux parfum, vos colères, vos peines, vos maux, vos larmes et tous vos problèmes. Passez dans toutes les pièces, soyez juste présent à ce délicieux moment et laissez vous envouter par ce magnifique instant. Tout le reste de la journée, je fus dans cette sainte odeur bercée comme si les bons esprits tenaient jusqu’au bout à m’accompagner.

Si vous en avez déjà fait l’expérience, n’hésitez pas à partager vos ressentis, pour tous nos chers amis qui nous lisent ici.

Dans un élan de sobre spiritualité, je vous souhaite d’essayer,

comme pour clôturer cette année passée,

cette acte de purification à faire dans vos maisons,

afin de démarrer du bon pied les prochains douze mois qui vont s’avancer ♥

 

PS: L’Herboristerie Moderne vous offre par voie de parrainage une réduction de 5€ sur votre première commande avec le code Promo « V5PHYE« …à vous de bien l’utiliser 😉

 

 

 

*Chémotype = La carte d’identité d’une Huile essentielle

 

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles   (Il n'y a pas encore de vote)
Loading...