Étiquette : madeinfrance

Création couture

Création couture

Joëlle Noblecourt et ses créations couture

 

Petit bout de femme, menue, douce, dynamique, souriante, Joëlle a une pêche d’enfer! Un enthousiasme qui transparait dans ses créations autant que sa féminité. Elle a travaillé pour les autres longtemps et depuis quelques années a décidé de s’installer. Fût un temps où elle a même donné des cours en univers carcéral, aux femmes comme aux hommes. Aujourd’hui elle se partage entre ses créations, les salons qu’elle mène jusqu’en Alsace, et ses cours puisque c’est une femme de transmission. Cette grande passionnée de Salsa et d’ornithologie, qui s’amuse à reconnaitre le chant des oiseaux en cousant, saura vous charmer, sa belle énergie va certainement vous envouter, un être à ne pas manquer!

J’ai craqué pour cette robe fleurie en jersey aux couleurs chaudes, à la forme portefeuille ultra féminine puisqu’elle souligne les courbes et au décolleté froufrou qui lui donne un petit coté « coquinou ». Joëlle a plus d’une corde à son arc pour parvenir à ses fins : un stand dynamique, une série à tout petit prix et de belles pièces nées de son talent pour associer matières et couleurs. A vous sacs, robes, petits hauts et manteaux!

Comment vous dire… Joëlle et ses vêtement, y a de l’amour dedans ♥

 

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Bijoux céramique

Bijoux céramique

Cachucha et la céramique en couleur

 

Cachucha, c’est mon vrai premier craquage de créateur! Des bijoux céramique plein de poésie, de la gaité à volonté et de la couleur en veux tu en voilà…ça c’est Cachucha!. A l’époque, en 2012, Elsa Sahuc travaillait sur la table de sa salle à manger et se rêvait un atelier. Je l’ai rencontrée dans les jardins de la Casa Toto, autre créatrices de talent qui a eu l’excellente idée d’ouvrir sa pelouse en été et le coin de sa cheminée en hiver à d’autres créateurs pour initier un petit marché tout en convivialité.

Je suis tombée sous le charme de la comm. (impossible de jeter mes petits flyers…c’est con hein?!), je suis tombée sous le charme de l’endroit, et je suis tombée sous le charme de Cachucha. J’ai pu voir depuis, au fil des newsletters que la dame avait réalisé son rêve, déménager pour avoir son atelier.

Comme par enchantement, alors que je prépare ce petit billet sur Cachucha, je reçois aujourd’hui dans ma boite mail une invitation à participer à la Xième édition du « Petit Salon de Noël », alors que je n’avais plus de nouvelles depuis 6 mois! Quel heureux hasard 🙂

Si vous êtes bordelais ou girondin voire même de plus loin, je vous invite à aller faire un tour à cette exposition d’une quinzaine de créateurs, vous n’êtes pas à l’abri de belles surprises et de faire de jolies trouvailles made in France pour faire plaisir avec coeur en offrant des réalisations de créateurs. Notez bien dans vos agendas que l’évènement a lieu deux fois l’an, un rendez-vous incontournable, pour passer un petit moment agréable.

Chez La Casa Toto

41 rue du Commandant Charcot

33140 Villenave d’Ornon

 

Comptez sur moi pour vous y retrouver, je ne laisserai certainement pas l’opportunité passée.♥

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Appelez moi Simone!

Appelez moi Simone!

Simone et Les Mauhargats

Je crois que le 8 mars est le bon jour pour vous parler de Simone et Les Mauhargats.

Non que je m’affiche comme féministe mais force est de constater que les femmes sont dotées d’un fort pouvoir créateur, je le remarque de plus en plus fréquemment sur les salons dédiés à la création où la gente féminine domine.

Ainsi je trouve éloquent de mettre en ce jour en avant, ce collectif que je suis depuis quelques temps et que j’intègre chemin faisant, le temps de m’envoler un peu mieux armée, après que j’aurais pu m’appuyer sur l’expérience de ceux qui ont déjà bien bourlingué.

Grâce à mon activité de « relookeuse » de meubles et objets (L’Arbre à Papillons) que j’avais laissée en suspens l’an passé et que je reprends, j’ai la chance d’incorporer en pépinière en tant que « jeune » créateur, le collectif d’artisans d’art et de créateurs : Simone et les Mauhargats (les mal fagotés, ndlr ). C’est un collectif d’hommes et majoritairement de femmes, une boutique de 25 créateurs située dans le village médiéval de St Macaire en Gironde, une galerie d’Art, une pouponnière et une pépinière pour aider, accompagner au lancement et développement des activités de créateurs plein d’élan!

Un projet qui devait à l’origine s’appeler « En voiture Simone » malheureusement ce fut pour découvrir que le nom était déjà pris à l’INPI! Néanmoins l’initiatrice (eh oui c’est une femme et passionnée avec ça!) de l’aventure, conserve « Simone ». Prénom à la forte résonance féministe, que l’on retrouve porté par de nombreuses femmes fortes qui ont marqué l’histoire, lui accole Les Mauhargats et comme ce n’est pas son dernier mot, elle conserve aussi l’image de la voiture dans son logo. 😉

Cette initiative à l’origine privée devient une association Loi 1901 en 2015 avec l’ambition de créer un réseau de co-acteurs, co-créateurs, consomm-acteurs qui outrepasse les limites du départements pour valoriser les métiers d’art et les artisans sur le territoire.

Les Simone ne sont pas en manque d’idées et d’initiatives, elles lancent entre autre animation cette année la 3ème édition du « Printemps des Simone » qui aura lieu le Dimanche 22 Avril prochain. Soit plein d’artisans et créateurs dans les rues de St Macaire qui vous proposent de découvrir leur savoir faire et de participer aux activités sous forme d’ateliers.

Suivez donc la petite voiture rouge de près, vous allez être étonné de tant de créativité, comme quoi l’émulsion (de groupe) ça a du bon!!!

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Tout en tissu

Tout en tissu

Voirlamer.eu

Déjà rien que le nom, j’ai envie d’acheter!!!

Voir La Mer est la marque créa de Christelle Chevalier, aussi douce que les vagues qui viennent rafraîchir vos pieds en plein été. J’ai rencontré Christelle au Salon de créateurs de Cestas, c’était en Novembre 2015 juste avant les fêtes. Telle une gamine de 5ans, j’en conviens, j’ai tiré mon mari par la manche jusqu’à ce qu’il craque et qu’il flanche devant ces produits vraiment chouettes. Ce que j’aime dans les créations Voir La Mer, c’est l’originalité des tissus, le travail soigné, le choix des couleurs, des tours de cou ultra douillets et bien épais pour passer l’hiver au chaud et sans maux. J’adore m’emmitoufler dans ces nids tendres ou pepsi selon mes souhaits. Vous trouverez aussi des sacs, bien grands, pour la plage ou pas, réversibles ou pas, graphiques ou pas…. à chacun son choix!

Des pochettes colorées, rétro ou un brin sophistiquées, parce qu’elle sait bien qu’on a plein trucs à ranger et qu’à notre tenue il va falloir l’accorder.

Une marque à s’offrir ou à offrir juste pour l’envie de faire plaisir et pour ça pas besoin d’attendre le sempiternel Noël!!!!

Allez arrêtez de résister ♥

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Atelier de Loisirs Créatifs

Atelier de Loisirs Créatifs

Tout ça grâce à ma tante…

Vous connaissez sans doute la chanson mais connaissez vous…

Sy & Co et Sylvie

L’atelier DIY en libre service basé à Cholet créé par Sylvie Coiffard, un concept d’atelier à la carte où vous venez en temps choisi sur les heures d’ouverture (of course!) et où vous pouvez faire tout ce que vous voulez du Tiffany à la Poterie, du Scrapbooking à la Peinture, des bijoux au cartonnage (etc…),  sous la coupe de « La Chef », c’est comme ça qu’on l’appelle à l’atelier!

Une animatrice de choix qui est là pour vous épauler et vous conseiller, et qui met son parcours d’ultra créative (on a ça dans le sang dans la famille :)) à votre service pour votre plus grand plaisir.

C’est comme ça que je me suis retrouvée, juste en passant lui faire un petit coucou au hasard de ma route, attablée à découper du verre pour faire mes premières oeuvres Tiffany. Quésaco? C’est du vitrail soudé au cuivre et à l’étain, une technique bien particulière qui confère légèreté à l’objet réalisé. Assise juste en face de moi, une « élève » réalise une guitare-lampe en Tiffany qui nécessite une 30aine d’heures de travail et qui fera l’objet d’un merveilleux cadeau de Noël, une autre est occupée à modeler, un autre fait du pochoir au bâton à huile sur des plaques d’ardoise…bref y en a pour tous les goûts. Chacun entre et sort à son heure et entrepose sa création jusqu’à la prochaine session.

Sylvie est une animatrice et éducatrice formée aux techniques de travaux manuels, sculptrice déjà récompensée, prix du jury au centre d’art de Montrelais qui adore bricoler ça vous l’aurez compris, manipuler la matière et surtout partager son savoir faire.

Donc pour les fêtes et pour toutes les occasions de l’année et les jours où vous avez juste envie de créer, si vous avez des idées mais que vous ne savez pas les réaliser, si vous avez des envies mais que vous n’avez pas les outils, N’hésitez pas chez Sy & Co vous trouverez tout ce qu’il vous faut….sourire compris 🙂

Je ne dis pas ça parce que c’est ma tante, je le dis juste pour que l’expérience vous tente,

moi je me suis régalée et je n’ai qu’une envie…c’est d’y retourner! ♥

ps: Merci de m’avoir kidnappée Tatie Sylvie 😉

 

Sy & Co

9 Rue Roger Hostein

49300 Cholet

06 31 09 78 45

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Parlons épilation

Parlons épilation

L’Astuce au poil!

Toujours avec l’idée de minimiser mon impact sur l’environnement, après l’astuce de Claire avec ses lingettes « écolonomiques », j’ai le plaisir de vous dévoiler l’astuce de Nelly…testée et adoptée.

Parlons maintenant E-PI-LA-TION! Grand sujet chez nous Mesdames que la traque du poil, même si une certaine tendance veut qu’on laisse tout pousser, je sens que nous ne sommes pas toutes prêtes à adopter ce nouveau mouvement.

J’ai eu ma période rasoir (oui j’ai pu être rasoir mais sur une très courte période ;)) puis suis passée à l’épilateur. Je n’ai jamais tenté la cire chaude puisque j’appréhende d’altérer la circulation sanguine, la cire froide n’a pas été concluante et les crèmes dépilatoires ne m’inspirent… pas du tout.

Bref, arrive lors de mon stage « Pratique de la Médecine de la femme sauvage », Nelly avec ses jambes douces parfaitement épilées qui nous  fait le plaisir de nous dévoiler son secret.

 

Sur ces fameux conseils, je commande donc Epil Douce de Laurence Dumont qui n’est rien d’autre qu’un poignée plastique (idéalement Mesdames, Messieurs les concepteurs faudrait trouver autre chose que ce foutu plastoc) qui s’enfile tel un gant, surmontée d’un disque rose à l’action exfoliante. Il vous suffit d’effectuer sur vos jambes un mouvement rotatif pour que le poil se « dissolve » complètement. Par ailleurs l’action rotative combinée au contact du disque sur la peau crée un gommage qui vous laisse des jambes particulièrement douces.

Comment ça marche?

Chaque disque est réutilisable plusieurs fois et vous recevez avec votre commande plusieurs disques de rechange (5). C’est ultra simple d’utilisation, facile à emporter partout, même pas besoin d’électricité…idéal sur une plage, en vacances à l’autre bout du monde ou jusqu’au milieu de la brousse (tiens, on devrait le proposer aux filles de Koh-Lanta!) puisque l’objet ultra léger tient dans la poche.

L’autre bonne nouvelle, c’est que ma jeune fille de 11ans qui commence à goûter aux joies de la préadolescence est un tantinet complexée par ses jambes et a ainsi trouvé sa solution. Bien entendu il n’était pour moi ni question, vu son jeune âge, d’utiliser cire, crème, épilateur ou je ne sais quoi d’autre et Epil Douce lui a libéré ses belles gambettes. Nous nous sommes juste mises d’accord sur la fréquence d’utilisation, que nous avons convenue à 1 fois par trimestre. Par ailleurs avec cet appareil nul danger à l’horizon, chimique ou électrique.

Laurence Dumont c’est la marque précurseur de l’épilation Bio avec 30 années d’expériences à son actif. Du made in France en Lot et Garonne à Estillac près d’Agen….je vous invite à tester, vous me direz ce que vous en pensez 🙂

Merci ma poulette, frangine de bassine ♥

 

nb: Le produit est commercialisé en grandes et moyennes surfaces ou sur le net…à vous de jouer si vous avez envie d’essayer.

 

 

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Les « cotons » démaquillants écologiques

Les « cotons » démaquillants écologiques

Astuce de peau

Je ne peux pas ne pas vous partager cette astuce testée et approuvée, parce que c’est écologique et que c’est aussi super pratique:

 Les lingettes démaquillantes écologiques Lamazuna

Comme quoi, il faut se retrouver à Rabat avec la cousine Claire pour y voir plus clair. Je cherchais une alternative, Claire m’en a parlé et je me suis empressée d’essayer.

Les lingettes sont des disques 70% polyester et 30% polyamide double faces, l’une rose l’autre blanche, l’une un tantinet plus rugueuse et l’autre plus douce (of course!). Ces disques permettent de se laver voire démaquiller le visage avec de l’eau tout simplement. Pour ma part j’utilise de l’eau florale de rose, c’est ma façon de faire une pause.

Ils sont réutilisables plus de 300fois et lavables à la main ou en machine à 40° et je peux vous confirmer que le mascara n’y résiste pas! Vous pouvez même pousser jusqu’à 90° pour éradiquer le waterproof. Qui plus est dans mon petit coffret j’ai aussi le petit filet de lavage coton bio certifié GOTS (La Certification Global Organic Textile Standard).

Produit idéal pour les peaux sensibles, il opère un doux gommage qui vous fait une peau de pêche et en affine le grain.

Entièrement conçu en France en région parisienne pour ce qui est de la découpe des lingettes, du conditionnement, de la notice et de l’étiquette, quant au coffret en peuplier il nous vient tout droit du Lot.

Une vraie trouvaille que vous pouvez acheter sur www.lamazuna.com qui signifie « Jolie jeune fille » en géorgien. Qui se cache derrière cette marque intelligente? La « jeune » vendéenne, Laetitia qui a depuis étoffé sa gamme de cups menstruelles et de l’oriculi, le coton tige qui dure toute une vie… des produits « écolonomiques » comme elle a plaisir à dire, pour vous rendre la vie plus pratique.

Une marque à suivre qui monte qui monte …et pleine de bon sens, comme je les aime 🙂

Cet hiver, je crois que je vais finir par craquer pour leurs Mochi-Mochis et mettre les kleenex au panier ! Y en a qui sont plein de bonnes idées, c’est moi qui vous le dit ♥

Merci Clairette

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Caroline Ricard: La fille qui fait craquer les stars

Caroline Ricard: La fille qui fait craquer les stars

Dans la série « J’arrête de le dire, je le fais », je m’habille français!

Bien décidée à faire parler mon pouvoir de Consom’acteur, je dis : « A nous les marchés de créateurs! ». Savez vous que dans votre environnement gravitent de jolies fées, que dis-je? un abondant vivier dont j’ai bien l’intention de vous dévoiler quelques pépites. L’une d’elle flirte avec les étoiles, alors levons le voile sur….

www.petitpote.com & Caroline

Mi baroudeuse mi bcbgeuse, elle a au fond des tripes quelque chose qui lui reste de l’Afrique. Une aventurière qui taille des cravates aux bébés et pour les petites filles des robes des champs, pour courir en liberté le nez au vent. Acharnée et pleine d’humour, elle manie le mot juste comme il faut et fait craquer Marion Cotillard sans vraiment y croire. Pourtant Caroline, c’est une évidence que t’arrive cette chance, toi qui sais si bien sélectionner ces doux tissus qui nous font rêver et que tu viens nous proposer sous forme de tenues empreintes de simplicité. Pas étonnant d’attirer les stars quand on a 3 étoiles logotées sur ses bavoirs.

La voie était toute trouvée, pour celle qui étant enfant avait pour doudou, du tissu, juste un bout, l’amour du touché était alors né. Elle s’organisait des défilés aux grands airs, dans les carrés Hermès de sa mère. Ils habitaient pourtant en Hlm, mais que voulez vous les beaux tissus c’était le chic extrême. Une maman qui lui faisait des robes smockées sans pour autant les techniques lui dévoiler. C’est sans doute à force de regarder, que l’envie d’une Singer à 11ans lui est montée, et pour son Noël fut exaucée.

Ce ne sont pas les encouragements, ni la transmission qui ont joué dans son acharnement à exister en couturière, sa mère lui voyait une toute autre carrière. Alors elle a été un bon petit cavalier, elle a bien étudié, elle a fait tout son parcours pour être libre et indépendante un jour. Il lui a fallu attendre la maternité, et quelle ne fut pas sa bonne idée, de créer tout un ensemble pour la naissance de bébé qui à Bagatelle fit tourner la tête du personnel…ce fût ses premiers pas dans le monde de la couture….mon dieu quelle aventure! S’en suivra un burn out dans son métier qui lui imposait de prendre une nouvelle route qui était finalement toute trouvée.

8 années depuis sont passées, de moments de galère, en joies interstellaires…rien ne fut très linéaire. Mais quand tu vois une ex égérie Dior arrivée à ton stand, tu te sens comme un cador ou que t’avais gagné la médaille d’or. C’est l’évènement qui te met du baume au coeur, c’est la reconnaissance du vainqueur, tu te dis que tu as bien fait de persister et que finalement tout peut arriver.

J’ai rencontré Caroline il y a quelques année, à l’époque elle exposait au marché, vous la trouverez aujourd’hui en ligne www.petitpote.com ou dans quelques boutiques qui en sont dignes

Et avant que Noël ne montre le bout de son nez, il y a fort à parier que vous la trouverez sur quelques marchés de créateurs pour votre plus grand bonheur.

« Petit  Pote », c’est une ligne de vêtements et produits pour les enfants de 0 à 6ans, mais pas seulement. Caroline laisse aussi son esprit et ses mains créer une série spéciale « Ta Mère en Petit Pote » et là souvent…Je craque carrément!

J’aime la fraîcheur et la couleur des tissus, la simplicité des coupes qui font des robes et des petits hauts d’été faciles à porter. J’apprécie le souci du détail, la jolie finition qui fait la différence et parfois le côté astucieux, comme mon top chocolat et bleu, réversible c’est irrésistible.

Pour l’hiver à vous les tours de cou et les écharpes qu’on bichonne comme des doudous et qu’on ne peut plus quitter tant ils apportent de soleil dans nos journées. Le pire c’est que vous pouvez même les offrir….et croyez moi, vous êtes surs de faire plaisir.

Je n’ai plus de bébé à la maison mais ça ne m’empêche d’avoir quelques coups de coeur que je concrétise pour faire des cadeaux de naissance tel un coussin anti-chagrin ou des jolis bloomers pour les bouts de chou c’est un vrai bonheur.

 

Et puis si malgré tout vous hésitez, contactez Caroline, elle saura surement vous conseiller et pour sûr vous serez charmés par ce tempérament de sacrée Maman!

Merci Caroline ♥

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

La Dame aux confitures

La Dame aux confitures

Les Confitures d’Isabel Rose

#crêpe#lignée#transmission#plantes#douceur#marché

Parce qu’on a tous en nous, ce je ne sais quoi dont on doute beaucoup, ce qui fait notre unicité, ce qui nous invite à nous dévoiler et c’est chemin faisant qu’on se révèle tel un diamant, malgré les blessures et les ecchymoses, il nait parfois au fond de nous des jardins de roses.

Tomber dans les confitures par hasard et puis en faire une belle histoire, celle d’Isabel Rose, une femme en quête de sens, qui porte autant de poésie dans son prénom que de douceur dans son regard, discrète et créative, avec un profond besoin de partage, la dame met dans ses crêpes et ses confitures, bien plus que du sucre, c’est sûr, elle y saupoudre aussi beaucoup d’amour, alors on va la voir pour avoir du stock toujours parce que sans Isabel Rose, il nous manquera notre dose…

Elevée par une maman qui ratait les confitures admirablement, autant dire que la voie n’était pas toute tracée et que le destin s’en est mêlé. Elle a mis le pied à l’étrier des marchés aux côtés de ses parents qui avaient une rôtisserie de poulets, une activité peu passionnée pour cette jeune fille qui rêve de créativité. Elle poursuivra ce chemin bien peu satisfaisant, bien peu épanouissant auprès de celui qui sera son mari, et pour pimenter ses journées, Isabelle décide de se mettre à vendre quelques cakes « fait maison » salés, sa façon de prendre en main sa destinée. C’est alors qu’un jour sur le stand d’à côté elle voit des pots de confiture de Melon d’Espagne que les clients s’arrachent tant ils en sont sous le charme. Puis arrive le temps où la petite Dame décide d’arrêter et demande à Isabelle de continuer à distribuer ses pots pour satisfaire les clients accros.

C’est alors qu’Isabelle se souvient que lorsqu’elle était plus jeune, sa grand mère lui avait donnée un pot de confiture de Melon d’Espagne. Si peu habituée au bon goût de celles de sa mère, elle hésite à le jeter puis finalement le met de côté. Ce n’est que quelques mois plus tard, en ouvrant ses placards, qu’elle tombe nez à nez avec ce pot miraculé et décide de le déguster. Elle découvre alors la merveilleuse saveur de cette divine douceur.

Il ne lui en fallait pas plus pour appeler sa grand-mère, pour qu’elle lui dévoile le secret de cette recette que tout le monde vénère, et de maintes tentatives, en coups de fil désespérés à sa mamy préférée, entre larmes et bassines qui finissaient par valdinguer, elle a fini par y arriver et le succès fût assuré.

« Je vois dans le regard des gens de l’admiration, comme si j’avais un diplôme en confiture, mais j’apprends en faisant, j’apprends tout le temps…toute seule ». Désormais Isabel Rose sait écouter la confiture, au bruit des bulles qui crépitent et au jugé de la couleur, elle peut deviner la juste cuisson et c’est une grande satisfaction.

C’était sans compter que la vie allait s’en mêler, désormais seule, il lui faut trouver un boulot pour remplir le frigo. C’était il y a dix ans, c’est alors qu’Isabel Rose est née, la marque fût déposée. Ce travail alimentaire finira lentement par la satisfaire, par les liens créés et les sourires partagés.

-« Et Pourquoi Isabel Rose? » dis-je

-« Rose parce que j’aimais la couleur, le parfum, ma grand-mère aimait les roses et mon arrière grand-mère s’appelait Athénais Marie Rose et il fallait que je porte ces femmes. »

Les crêpes sont arrivées plus tard, elles sont arrivées pour s’occuper, pour remplir le temps et elles ont amené des tribus d’enfants, et c’est un bonheur de chaque instant. Comme chaque année, de retrouver les mêmes vacanciers, et d’être dans l’accueil, comme quelqu’un qui vous attendrait chaleureusement sur le seuil, comme un point de repère que l’on cherche le coeur battant en espérant qu’une crêpe nous attend. Et puis derrière les crêpes, il y a toute la symbolique de la chandeleur, cette fête païenne qui a fait de la crêpe un soleil,  » je donne du soleil aux gens »…et croyez moi Isabel Rose vous en donnez par tous les temps.

Donc si par bonheur vous « pratiquez » le marché de Léognan du Samedi matin….vous avez certainement déjà croisé Isabel-Rose, mais si! vous savez bien, le stand où il y a toujours quelques enfants qui attendent leur crêpe amoureusement. Si jamais vous avez raté le rendez-vous, retrouvez Isabel Rose à La Teste le Jeudi & le Dimanche et à Biscarosse le vendredi, où vous retrouverez ses créas du moment, gelée d’arbouse, de pomme et autres mélanges succulents. Ce n’est pas l’imagination qui manque, sirops, noix, infusion de plantes, tout est bon pour apporter un peu d’originalité dans nos vies si accrochées aux basiques fraise, prune, abricot, mais quoi qu’il en soit de chez Isabel Rose, vous en repartirez toujours avec un pot.

La confiture ça dégouline généreusement par tous les trous de la tartine, alors si vous voulez vous délecter de ces saveurs tendrement préparées, n’oubliez pas de vous arrêter chez Isabel Rose, vous serez heureux d’y faire une pause, vous ne pourrez pas vous tromper sur l’étiquette est une petite fée, Isabelle je crois qu’il est l’heure de vous remercier de nous régaler ♥

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

En mode Ethnik avec Belette Print

En mode Ethnik avec Belette Print

Voilà comment donner un petit air unique à un mobilier complètement basique. J’avais dégoté pour 3 fois rien, un rangement bois 3 tiroirs vendu en kit. Il était blanc ciré, il me fallait lui donner son air d’indépendance, qu’il marque sa différence.

C’est en visitant la Boutique Ephémère de Créateurs de Bordeaux Mériadeck que je tombe nez à nez avec un tampon de chez Belette Print, toute heureuse de cette trouvaille, je commence à entrevoir les perspectives dans les détails.

 

Equipée de mon meuble en kit, d’un rouleau velours, d’un vieux chiffon, de peinture acrylique et d’un fond de pot de peinture spéciale tableau noir, me voilà prête à donner des airs d’ « Afrik » par ce tampon aux allures graphiques.

Désormais la Demoiselle n’a plus d’excuse pour ne pas savoir où sont rangés ses cahiers de Maths!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A vos pots de peinture et n’hésitez pas à « liker » si vous aimez cette nouvelle technique et à me faire part de vos relookings ethnik quand l’appelle du pinceau vous pique ♥

 

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?