Étiquette : vedicart

Sortir du cadre

Sortir du cadre

Je te vois

Je m’avatardise, qu’on se le dise.

Il y a quelques temps je vous avais partagé un post sur « Poser ses désirs »

De ces désirs posés, dans un coin a émergé « Sort du cadre » et en y regardant de plus près, on pourrait penser « Sort du cadre »… à l’infini.

Et la magie de la vie a commencé à opérer.

25 ans que je cache mes yeux derrières des verres, histoire d’y voir plus clair. 25ans le regard limité par le cadre bien fermé de mes montures tant appréciées. Mais le désir fort depuis tout ce temps de mettre fin à ces œillères. Une première tentative il y a 20ans de sortir du cadre, tentative avortée par un déménagement, tentative renouvelée en ce début d’année 2018, à nouveau empêchée par un manque d’élan, puis la vie a insisté et sur le fil du rasoir, en un claquement de doigts, j’ai acté de peur de voir cette nouvelle occasion filer.

Sortir du cadre, c’est voir grand et clair, c’est pouvoir s’élancer à visage découvert vers la lumière, être soi, ne plus se cacher dans le brouillard, c’est pratique vous savez parfois le flou du regard quand on ne veut pas voir. Sortir du cadre de ses lunettes c’est ultra chouette, voir la vie autrement, porter sur soi un regard différent.

Mais sortir du cadre s’opère à la fois de façon bien plus expansée, un chemin entamé depuis quelques années. Sortir du cadre des limites qui m’habitent, dépasser les peurs, Oser être, ne plus paraître, se défaire des jugements, négocier avec l’égo délicatement.

Sortir du cadre, c’est faire des choix qui me correspondent et pas ceux qui répondent aux voeux d’une société aux mécaniques bien huilées.

Sortir du cadre, c’est me sentir profondément humaine, sans aucun territoire qui nous enchaîne. Faire tomber les frontières, un seul peuple, une seule terre.

Sortir du cadre, c’est arrêter de croire que je me limite à mon corps, et découvrir que notre âme a de merveilleux trésors, encore faut il lui parler pour qu’elle puisse nous les délivrer.

Sortir du cadre c’est explorer tous les mondes, toutes les réalités et acceptez qu’il n’est nul besoin de tout expliquer. On veut tout comprendre, tout décortiquer, laissez donc la magie vous envouter, laissez vous porter, faites confiance, c’est une belle délivrance.

Sortir du cadre, c’est réaliser qu’il n’y pas d’espace temps, que je suis la même qu’il y a 100000ans. Que nous sommes tous reliés, tous les règnes conjugués.

Sortir du cadre, c’est explorer l’infini en soi, la créativité et sa magie libèrent une grande foi. Nul besoin de répondre à la tradition académique, vous êtes un être fantastique.

Sortir du cadre, c’est faire place à plus de spiritualité, sans pour autant la tamponner de religiosité. Poussière d’étoiles que nous sommes, occupons l’espace infiniment grand de notre être, que l’univers en nous résonne.

La foi, c’est de croire avec une intensité hors du commun

que demain nous sortirons de tous les cadres

dans lesquels nous nous sommes enfermés, pour libérer

….notre puissante Humanité ♥

ps:  s’essayer au Vedic Art, lire les Enfants de la Terre, Libérer vos blocages émotionnels, prendre de la hauteurparler à son âme, aimer ses parts d’ombre…l’exploration est infinie…Bon voyage ♥

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?

Débrider votre créativité

Débrider votre créativité

C’est un pur sang, soyez l’amazone, chevauchez votre créativité!

On entend son galop, il vient de loin, d’espaces indomptés, de terres inhabitées, des endroits de nous désertés. C’est un cheval fougueux, plein d’élan, une partie de vous un peu folle qui sommeille en dedans. Sortez la de l’enclos, offrez lui des espaces de liberté, accordez lui du temps et cet animal de feu quand vous l’aurez libéré vous dévoilera votre face cachée. La créativité, animal racé qui trépigne d’impatience. Sentez-vous cette puissance ? Chaleur sous la peau, elle donne le sang chaud, nous fait tourner en bourrique, bouillonne tant dans nos têtes que parfois on panique. Elle pousse à créer sous des formes diverses et variées, peu importe le terrain de jeu, elle doit s’exprimer pour peu à peu s’affirmer même si parfois elle nous étonne et nous désarçonne.

Elle est inconstante, habite nos nuits et les jours nous hante, puis repart dans le brouillard pour revenir un peu plus tard, de façon fulgurante ou timidement, pointe le bout de son nez. Elle est majestueuse, magique et merveilleuse, elle nous emmène dans des lieux inconnus, peut être parfois un peu saugrenus, nous transporte dans des régions de nous même que l’on découvre avec une curiosité extrême.

Elle ne respecte pas les codes, se moque bien des standards, la liberté est son étendard. Alezan à la crinière sauvage, regard noir et franc, il est tout sauf sage, il lit en nous les mystères, telle une vieille sorcière, il les pousse à la surface, que par nos pores, notre vraie nature prenne place. La chaleur de ses naseaux nous réconfortent l’âme, parce qu’il n’y a rien de plus beau, que cette élévation sans trame. Il prend toutes les couleurs car son coeur n’a pas d’état d’âme. On l’appellerait Pégase parce qu’il nous mène sur la voie de l’extase et que sur ses ailes nous nous rapprochons du ciel puis soudain, enfin libéré des carcans, il devient d’apparat pour nous faire toucher l’au delà.

N’ayons pas peur de l’approcher, cet animal vient nous révéler

et je crois bien que c’est de nous que nous allons enfanter.♥

ps: une fois n’est pas coutume, photo à la une source pixabay

Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?