To Gualala

To Gualala

Le Dimanche au soleil…

Je cherchais de nouvelles destinations à découvrir à proximité de San Francisco quand lors de ma sortie à Ouroboros Farm, je rencontre Magali. Bikeuse, québécoise, prof de musique, violoniste, ce ne sont surement que quelques cordes de son arc(het), venue à SF pour 1an, elle y vit depuis 10ans, qui mieux qu’elle pouvait m’offrir de jolies pistes?!

C’est donc sur ses conseils que nous nous sommes embarqués un dimanche matin direction le Golden Gate Bridge. Arrêt obligatoire aux houseboats de Sausalito, j’adore cet endroit insolite et plein de charme où les gens vivent au rythme du clapotis de l’eau, dans des maisons colorées et aux abords parsemés de poésie.

On continue direction la route n°1, nous devinons en passant Stinson Beach cachée dans le brouillard puis longeons ce qui ressemble à une réserve ornithologique : « Bolinas Lagoon« , où se prélassent des lions de mer les nageoires en éventail, des aigrettes, des rapaces à tête rouge (vautour?), mouettes et cie.

Nous traversons Point Reyes station et faisons route vers le Nord en poursuivant Tomales Bay, où nous passons à cet endroit, en toute innocence, à deux doigts de la faille de San Andreas.

Toujours sur recommandation, nous nous arrêtons avec la ferme intention de déguster des huîtres chaudes chez The Marshall Store…We are dreaming! Le lieu est bondé, c’est ce qu’on appelle un « spot ». L’idée de faire la queue nous fait tomber l’envie d’iode dans les chaussettes. Il en faut plus que ça pour nous abattre, on reprend la route pour finir chez Hog Island Oyster au bord de l’eau dans une ambiance ginguette…je crois qu’on tient nos huîtres! On se présente la bouche en coeur sans réservation ce qui nous vaut de patienter une demi-heure, la bière à la main (=lutte contre la déshydratation).

Avec nos appétits d’ours, une fois les huîtres gobées dégustées, on file se faire un pique nique sur berge avec vue sur …Hog island, paysage fantomatique avec la brume qui dégouline depuis l’océan. On fait une mini-pause à Tomales (oui déjà!), petit bourg aux allures de western pour acheter quelques cerises cueillies de la veille à un producteur local, quand soudain nous voilà tout « émerveillés » (genre loup Tex Avery yeux exorbités et langue pendante) devant une magnifique Triumph Spitfire … the bomb!

Sur ce je reprends le volant de notre voiture de loc. beaucoup moins sexy, et avale la route sinueuse: Bodega bay, l’embouchure de la Russian River, sous le soleil évidemment, époustouflés par Dame Nature, tantôt avec des airs d’Alpes Suisses, tantôt avec les montagnes plongeant dans le Pacifique. On monte, on monte vers le Nord, jusqu’à plus très soif, la côte dévoilant des maisons bois de rêve, camouflées dans le paysage comme pour ne pas déranger, au milieu desquelles paissent des biches comme s’il en pleuvait. Nous atteignons  Gualala, qui n’a d’enchanteur que le nom. On trouve enfin un endroit pour prendre un verre dans cette rue semi-désertique avant de prendre le trajet retour sous un coucher de soleil qui mit un rose ardent dans les cieux.

Objectif atteint, la jauge bonheur est sur Full! Merci Magali 🙂

 

 

Vous aimez cet article ? Alors recommandez le :


Combien d'étoiles donnez-vous à cet article ?
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 votes, moyenne: 4,00 out of 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *